Bermond d’Anduze (évêque de Sisteron)

évêque de Sisteron

Bermond d’Anduze (mort le 11 juin 1214) est un chanoine du XIIIe siècle fait évêque de Sisteron.

Bermond d’Anduz
Fonction
Évêque de Sisteron
-
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Autres informations
Religion

BiographieModifier

Bermond d’Anduze était le fils de Bernard-Bermond et de Garsinde.

Après sa nomination de chanoine, il fut élu évêque de Sisteron vers le mois de juillet 1174[1]. Il passa une transaction avec les templiers, au sujet de l’église de Notre-Dame d’Olon. En mars 1179, Bermond s’en fut à Rome et siégea au Concile de Latran. En 1183, il obligea, conformément à la décision prise par l’archevêque de Tarentaise et l’ Valence, les moines de l’abbaye de Lure à quitter l’observance cistercienne pour reprendre la règle de la congrégation de Chalais. En 1209, il assista au Concile de Saint-Gilles, où Raymond VI de Toulouse, son parent, et Pierre-Bermond d'Anduze, son petit-neveu, passèrent sous le joug du légat Milon. Deux ans plus tard, le , il était à Manosque, où il voyait le légat Thédise attribuer le consulat municipal au commandeur de Malte.

Bermond d’Anduze mourut le [2].

RéférencesModifier

  1. J. Balteau, M. Barroux et M. Prévost , Dictionnaire de biographie française, t. II : Aliénor – Antlup, Paris, , p. 1018.
  2. Helen Dwyer et Barry Dwyer, Index biographique français, t. 1, Londres, , p. 42, colonne 2.