Ouvrir le menu principal

Beriev Be-200

avion amphibie bombardier d'eau réalisé par la société russe Beriev Aircraft Company

Beriev Be-200 Altaïr
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Rôle Bombardier d'eau
Constructeur Drapeau : Russie Beriev Aircraft Company
Équipage 2
Premier vol
Dimensions
Longueur 32,05 m
Envergure 32,78 m
Hauteur 8,90 m
Aire alaire 117,44 m2
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 25,12 t
Max. au décollage sur piste : 37,2 t
sur plan d'eau : 43 t
Passagers 64
Fret 8 t en cabine ou 12 t d'eau
Motorisation
Moteurs 2 réacteurs double-flux Progress D-436 TP (marinisés) ou PowerJet SaM146
Poussée unitaire 73,6 kN
Performances
Vitesse de croisière maximale 550−610 km/h
Vitesse maximale 750 km/h
Autonomie vide : 3 850 km
chargé de 7,5 t : 1 700 km
Plafond 8 000 m

Le Beriev Be-200 «Altaïr» (russe : Бе-200 «Алтаир») est un avion amphibie bombardier d'eau réalisé par la société russe Beriev Aircraft Company.

Sommaire

HistoriqueModifier

Il s'agit d'une évolution modernisée et de taille réduite du Beriev Be-42. L'appareil peut évoluer depuis une base terrestre ou depuis un plan d'eau.

Ses missions sont la surveillance des zones maritimes, la lutte contre les incendies de forêts, la protection de l'environnement et le transport de passagers ou de fret. Pour l'exportation, il peut être équipé de moteurs Rolls-Royce ou Allison à la place des moteurs Progress habituels ; cependant les réacteurs Progress, s'ils consomment un peu plus, ont été spécialement marinisés pour résister aux agressions de l'eau de mer, inévitables sur un hydravion, ce qui n'est pas le cas de ses concurrents montés exclusivement sur avions terrestres.

Le premier vol du prototype a eu lieu le . Il a été commandé en 1997 à 7 exemplaires par le ministère russe des Situations d’urgence (EMERCOM) et a participé efficacement à la lutte contre les gigantesques incendies de forêt de l'été 2010 en Russie, mais aussi en Grèce, en Israël et au Portugal.

Il a reçu sa certification de type de l'EASA le 9 septembre 2010[1].

L'appareil a été l'objet d'une campagne d'essais en France durant l'été 2011.

OpérateursModifier

Les différentes versions prévuesModifier

  • Be-200 ChS-E : version européenne de lutte anti-incendie
  • Be-210 : transport de passagers
  • Be-220 : surveillance maritime
  • Be-250 : radars spéciaux

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Be-200 receives EASA certificate », SKRIN Newswire,‎ .

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier