Ouvrir le menu principal

Bergeronnette grise

espèce d'oiseaux

Motacilla alba

Motacilla alba
Description de cette image, également commentée ci-après
Bergeronnette grise.
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Motacillidae
Genre Motacilla

Espèce

Motacilla alba
Linnaeus, 1758

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Description de cette image, également commentée ci-après
Juvénile

La Bergeronnette grise (Motacilla alba), aussi appelée Hochequeue gris, est une espèce de petit passereau de la même famille que les pipits et la sentinelle. Cette espèce niche dans la plus grande partie de l'Europe et de l'Asie, ainsi que dans certaines parties de l'Afrique du Nord. Elle est sédentaire dans la partie la plus douce de son habitat et migre vers le sud dans les autres cas. Autrefois, elle était également appelée « lavandière » comme en parle Georges-Louis Leclerc de Buffon dès 1778. Elle est considérée comme un emblème national en Lettonie[1].

DescriptionModifier

 
Une bergeronnette grise et sa longue queue caractéristique.
 
Les différentes sous-espèces de Bergeronnette grise.

La Bergeronnette grise mesure entre 16 et 19 cm, avec la longue queue caractéristique de son genre, et pèse environ 25 g.

Sous-espècesModifier

La Bergeronnette grise est représentée par de nombreuses sous-espèces dont :

M. yarrellii et M. subpersonata sont parfois considérées comme espèces distinctes[2].

HabitatModifier

Elle vit dans des espaces ouverts, souvent à proximité des habitations et des points d'eau. Elle niche dans les interstices des murs de pierre, sous les toits, dans les ponts ou dans des trous d'arbres. Son nid est fait de paille, de feuilles et de racines.

ComportementModifier

Les bergeronnettes présentent une trajectoire de vol ondulée. À terre, elles agitent constamment leur queue, elles sont parfois appelées hochequeues. Selon les périodes, la bergeronnette peut présenter un comportement territorial mais en été et en automne, elle forme des dortoirs collectifs, sur des buissons, des arbres ou des roseaux. Au sol, elles piètent, c'est-à-dire qu'elles marchent, une patte devant l'autre. Elles ne sautillent pas comme un rouge-gorge ou un moineau. Le plus souvent, vous les verrez courir après un insecte, près d'un cours d'eau ou sur une place d'un village, non loin d'un ruisseau.

Régime alimentaireModifier

 
Bergeronnette grise en Nederlandsche Vogelen (Oiseaux des Pays-Bas), Tome 2 (1789)

C'est un insectivore se nourrissant essentiellement de mouches, de moustiques et de fourmis. Elle peut picorer les insectes au sol, ou les capturer en plein vol.

ReproductionModifier

La femelle pond 5 à 6 œufs gris foncé qu'elle couve pendant 12 à 14 jours. Les oisillons sont aveugles à la naissance et sont nourris par les deux parents. Ils peuvent voler à partir de quinze jours.

ProtectionModifier

La Bergeronnette grise bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est donc interdit de la détruire, la mutiler, la capturer ou l'enlever, de la perturber intentionnellement ou de la naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'elle soit vivante ou morte, il est aussi interdit de la transporter, colporter, de l'utiliser, de la détenir, de la vendre ou de l'acheter.

NidificationModifier

Coupe d'herbe dans une cavité de falaise, de batiment, dans une berge ou sous un pont (5-6 oeufs/2-3 pontes/avril-août).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « symbols », sur Latvia.eu,
  2. (fr+en) Référence Avibase : Motacilla alba Linnaeus, 1758 (+ répartition) (consulté le )

Lien externeModifier