Ouvrir le menu principal

Bercy-Charenton, est un projet de futur quartier de Paris. Il fut approuvé en 2008, par la mairie du 12e arrondissement de Paris. Ce quartier relierait le sud-est du 12e arrondissement de Paris, dont le quartier principal est Bercy et la commune du Val-de-Marne, Charenton-le-Pont. Ce quartier aura une voie qui conduira vers la ZAC de Bercy.

Le projetModifier

Le territoire concerné couvre 63 hectares. Le site est traversé par le boulevard Poniatowski, et est situé à l’intersection d’un axe ferroviaire important, du périphérique, de l’échangeur de la porte de Bercy, de l’autoroute de l’Est (A4) et de la Seine[1],[2].

En juillet 2013, le Conseil de Paris a lancé une procédure devant permettre la création d'une Zone d'aménagement concertée (ZAC). La Mairie de Paris envisage la construction de 690 000 m2 de surfaces de plancher, dont 40 % dédiés au logement et 60 % à des bureaux et commerces. Des espaces verts et des allées de circulations plus douces sont également prévus. L'un des objectifs est en effet d'améliorer les liaisons entre les quartiers environnants, aujourd'hui difficiles de par les emprises ferroviaires et routières[3]. La libération des terrains et la construction des infrastructures sont envisagés entre 2015 et 2020. La construction des logements est planifiée pour après 2020[2]. En novembre 2014, une extension du secteur concerné a été annoncée, pour porter la part de logement à 50 %[4].

Un collectif de Bercy-Charenton, le collectif Baron-Le-Roy, est actif, regroupant habitants, artisans, commerçants et associations du 65 et 86 rue Baron Le-Roy pour la rénovation du tunnel de Bercy-Charenton. En effet, à l'extrémité de la rue Baron-Le-Roy, se trouve un tunnel de l'ancienne gare frigorifique SNCF, abritant une multitude d'activités très variées : des artisans, un studio de tournage, des grossistes en boissons, etc. avec une grande mixité sociale[5]. Un collectif des Amis de Bercy-Charenton (ABC), regroupement de plusieurs quartiers du 12e arrondissement de Paris réunissant riverains, commerçants et associatifs propose un projet alternatif dont la modernisation de la gare de Bercy en créant une nouvelle gare au niveau de Baron-Le-Roy, la création du musée des transports et de l'innovation, le développement des tunnels de Baron-le-Roy et leur conservation intégrale afin d'y implanter de l'agriculture urbaine au-dessus, la sauvegarde des 250 arbres à Léo-Lagrange et la création d'immeubles à échelle humaine à la place de l'actuel gare de Bercy.

AccèsModifier

La   Ligne 14, qui se trouve proche à la station Cour Saint-Émilion. Ce quartier est également desservi depuis décembre 2012 par le   Tramway T3a à la station Baron Leroy. Les lignes de bus   RATP 24 109 111 PC2 ont déjà plusieurs arrêts aux stations Pont National-Quai de Bercy, Bercy, Parc de Bercy et Terroirs de France. Lors de l'étude de 2008 menée par l'Atelier parisien d'urbanisme, il a été question que ce nouveau quartier urbain soit desservi par une nouvelle gare RER, située sur la ligne D, en correspondance avec la ligne 3 du tramway à la station Baron Leroy[6]. Cette possibilité n'est cependant plus d'actualité[7].

Lieux prochesModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Christine Rigollet, « Une ville dans la ville », Le Point,‎ (lire en ligne).
  • Magali Gruet, « Un quartier convivial plutôt que des rails », 20 minutes,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction Le Parisien, « Les artisans du tunnel ne veulent pas être délogés », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  • « Etat d'esprit organise la concertation du projet parisien Bercy-Charenton », Stratégies,‎ (lire en ligne).
  • V.G. avec AFP, « Paris : la ZAC de Bercy-Charenton sur les rails », Le Nouvel Observateur,‎ (lire en ligne).
  • Jean-Jacques Larrochelle, « Le devenir de Bercy-Charenton, selon NKM », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Christine Henry, « Urbanisme : l'heure des grandes manœuvres a sonné », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  • R.P, « Un projet fou voté au conseil de Paris », batiweb,‎ (lire en ligne).

Liens externesModifier