Benoit (évêque d'Aleth)

évêque d'Aleth

Benoit évêque d'Aleth (mort en 1112) est évêque d'Aleth de 1086 à 1112. Il est parfois nommé Judicaël et on le désigne comme Benoit II ou Judicaël II en se référant aux évêques antérieurs, probablement légendaires, de ces noms. La mention dans les sources entre 1089 et 1112 de deux noms d'évêques a donné lieu à diverses interprétations. Hubert Guillotel considérait qu'il s'agissait de deux hommes différents[1]. Désormais on préfère l'hypothèse qu'un évêque au nom breton de naissance « Judicaël » ait pris un surnom latin éminemment religieux « Benoît »[2].

Benoit
Fonctions
Évêque d'Aleth
Biographie
Décès
Activité

BiographieModifier

Benoit-Judicaël est le frère de Geoffroi le Breton, archevêque de Rouen. Il devient évêque d'Aleth en 1086. Il assiste aux obsèques de Constance de Normandie en 1090 et en 1092 à celles d'Anne de Léon, épouse d'Eudon Ier de Porhoët, qui est inhumée dans l'église Sainte-Croix de Josselin. En 1108 il autorise des ermites à s'établir sur l'île de Cézembre[3]. En 1108 il donne l'église de « Saint-Malo de l'Isle d'Aron » aux moines de l'abbaye de Marmoutiers, l'année suivante il y ajoute l'église Saint-Malo de Dinan avec toutes ses dépendances ; ces donations sont confirmées par le pape Pascal II en 1109, elles seront à l'origine d'un long conflit entre l'un de ses successeurs, Jean de Châtillon, et la puissante abbaye[4].

Notes et référencesModifier

  1. Hubert Guillotel, « Les évêques d'Alet du IXe au milieu XIIe siècle » dans Bulletin de la Société d'histoire et d'archéologie de l'arrondissement de Saint-Malo, 1979 p. 261-262
  2. Les Dossiers de la Société d'Histoire, Jean de Chatillon second fondateur de Saint-Malo, éditions Cristel, Saint-Malo, 2014 (ISBN 9782844211118) note n°63, p. 39
  3. Charles Cunat, Histoire de la cité d'Aleth, Saint-Malo, 1851
  4. André Chédeville & Noël-Yves Tonnerre, La Bretagne féodale XIe-XIIIe siècle, Ouest-France Université Rennes, 1987 (ISBN 9782737300141) p. 259.

SourcesModifier

  • François Tuloup, Saint-Malo : Histoire Religieuse, Paris, Éditions Klincksieck, 1975.
  • Charles-Louis Taillandier, Histoire ecclésiastique et civile de Bretagne, Volume 2.
  • Amédée Guillotin de Corson, Pouillé Historique de l’archevêché de Rennes, vol. I, Mayenne, Éditions Régionales de l'Ouest, , 840 p. (ISBN 2-85554-083-6), p. 577-579.