Ouvrir le menu principal
Benny Morton
Ben Webster, Eddie Barefield, Buck Clayton, Benny Morton, Famous Door NYC, ca October 1947 (Gottlieb).jpg
Ben Webster, Eddie Barefield, Buck Clayton et Benny Morton au club Famous Door (en), New York, octobre 1947, photographiés par William P. Gottlieb.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument
Label
Genre artistique

Henry Sterling Morton, dit Benny Morton, né le à New York et mort le dans la même ville[1], est un tromboniste de jazz et de swing.

Il joue à ses débuts, en 1923, dans l'orchestre de Clarence Holiday (en), le père de Billie Holiday, à Harlem. Il accompagne Fletcher Henderson de 1927 à 1929, Don Redman de 1932 bis 1937, et Count Basie jusqu'en 1939, avec l'orchestre duquel il participe à plusieurs enregistrements de Billie Holiday, et également dans les orchestres de Chick Webb et Raymond Scott. Dans les années 1940, il rejoint de plus petites formations comme celles de Teddy Wilson (qu'il quitte en 1944[2]), Joe Sullivan et Edmond Hall qui jouent toutes au club Café Society. Il dirige son propre orchestre à partir de 1946, se produit dans les théâtres de Brodway et, à partir de 1959, au Radio City Music Hall. Il enregistre également avec Buck Clayton et Ruby Braff. Dans les années 1960, il apparaît aux côtés de Bobby Hackett (en) et de Wild Bill Davison (en), puis dans les années 1970 dans les tournées du World’s Greatest Jazz Band (de), puis dans les tournées de The Top Brass (avec Bob Brookmeyer, Maynard Ferguson, Clark Terry, Doc Cheatham (en)) et des Saints and Sinners avec Bud Freeman, Bob Wilber und Yank Lawson (en).

DiscographieModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier