Ouvrir le menu principal

Bennon de Metz

évêque de Metz
Bennon
Fonction
Évêque de Metz
-
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
SouabeVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnu ou EinsiedelnVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Bennon ou Benoît, Benno en latin (?-940), a été évêque de Metz et fondateur de l’abbaye d'Einsiedeln.

BiographieModifier

Né en Souabe, il est un probable parent de Raoul de France[1]. Il a été chanoine de la cathédrale de Strasbourg[1].

Vers 906 il se retire comme ermite sur le site de l'abbaye d'Einsiedeln, près de Zurich, qui avait été sanctifié par la mort de saint Meinrad en 861[1]. Rejoint par des disciples, il fait rebâtir la chapelle et défricher les terres environnantes[2].

En 925 Henri Ier de Germanie, pour affirmer son autorité sur ce diocèse, le nomme évêque de Metz au mépris des règles régissant l'élection de l'évêque de Metz.

En 927 des messins, la plupart maître artisans[3], se saisissent de lui, le châtrent (Annales de Flodoard : eviratus) et lui crèvent les yeux[1].

Les agresseurs sont excommuniés par le concile de Duisbourg[1] et condamnés à mort par le roi Henri[4]. Ils sont pendus dans la cité[3].

Bennon se retire de nouveau à Einsiedeln[1] où il meurt le [1]. Il a été enterré près de la chapelle qu’il avait fait restaurer par Eberhard, premier abbé d'Einsiedeln[4].

Reconnu comme vénérable par l'Église catholique, certains auteurs le qualifient de bienheureux[2].

Lien interneModifier

Lien externeModifier

RéférencesModifier