Ouvrir le menu principal
Benno Sterzenbach
Naissance
Osnabrück
Allemagne
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemand
Décès (à 69 ans)
Feldafing
Allemagne
Profession Acteur, réalisateur

Benno Sterzenbach (né le à Osnabrück - mort le à Feldafing) est un acteur de cinéma, de théâtre et un réalisateur allemand.

Sommaire

BiographieModifier

Son premier grand rôle au théâtre était celui d'Adelheid dans Götz von Berlichingen aux côtés d'Ellen Schwiers lors du festival de Jagsthausen. À la télévision, il apparait surtout dans des représentations théâtrales filmées : Der Richter und sein Henker (1957) de Friedrich Dürrenmatt, Der Schlaf der Gerechten (1962) d'Albrecht Goes ou Mirandolina (1963) de Carlo Goldoni.

Suspecté d'espionnage à cause de ses relations éditoriales, il est arrêté par la Gestapo en 1941, puis emprisonné durant un mois pendant lequel il n'aura de cesse de clamer son innocence. Il est finalement libéré faute de preuves après un procès expéditif. Cet épisode le poussera à censurer de nombreux passages dans ses pièces de théâtre, se sentant surveillé lors de ses représentations.

C'est avec Wege im Zwielicht en 1948 qu'il débute au cinéma sous la direction de Gustav Fröhlich. En 1960, il joue dans l'un des premiers films d'Edgar Wallace d'après-guerre : Der Rächer. La même année il joue dans Es ist soweit. Et en 1966, il joue aux côtés d'Heinz Reincke dans l'une des premières série télé en couleurs allemandes Adrian der Tulpendieb.

Après avoir joué en 1962 dans Max, der Taschendieb avec Heinz Rühmann, il joue en 1964 le rôle d'un médecin dans Flug in Gefahr, un film qui inaugurera une longue série de films sur les catastrophes en avion.

Benno Sterzenbach doit surtout son succès au rôle du général Winston Woodrov Wamsler dans La Fantastique Aventure du vaisseau Orion. On l'aperçoit comme invité dans des séries telles que Die fünfte Kolonne, Inspecteur Derrick ou Le Renard.

En France, il est surtout connu pour son rôle du major Achbach dans La Grande Vadrouille avec Louis de Funès et Bourvil, réalisé par Gérard Oury en 1966. Quinze ans plus tard, Oury réengagera Sterzenbach pour son film L'As des as.

Benno Sterzenbach a également écrit des livres.

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

PrixModifier

Liens externesModifier