Benedikt Anton Aufschnaiter

compositeur autrichien
Benedikt Anton Aufschnaiter
Benedikt Anton Aufschnaiter.jpg
Benedikt Anton Aufschnaiter
Fonction
Maître de chapelle
à partir du
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
PassauVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Mouvement

Benedikt Anton Aufschnaiter, ou Benedictus Antonius Auffschneiter (né le à Kitzbühel et mort le à Passau), est un compositeur autrichien.

BiographieModifier

Né en 1665 dans le Tyrol, il se forme à Vienne. Le , il est nommé maître de chapelle de Passau (actuelle bavière) par son cardinal-évêque Johann Philipp Graf Lamberg, à la suite du décès de Georg Muffat. C'est là qu'il mourra, en . Marié deux fois, il aura un fils de sa seconde union.

Selon le violoniste et chef d'orchestre Gunar Letzbor, Aufschnaiter serait le « Bach catholique » :

« Comme Bach, Aufschnaiter suit une esthétique personnelle qui ne s’émeut guère des modernismes contemporains, approfondissant à l’extrême le langage disponible. Comme Bach, il pratique l’expansion de la polyphonie par la dimension supplémentaire de la modulation. Mais Bach est protestant, Aufschnaiter catholique. Le premier transmet et communique le Verbe. Le second peint le texte, le sublime par l’image, la force rhétorique et théâtrale résultant de ses attributs : timbres, harmonies, dynamiques[1]. »

ŒuvresModifier

Écrits théoriques sur la musique

Regulæ Fundamentales Musurgiæ (règles fondamentales de la composition musicale „Anweisung oder Fundamentalregeln, um eine gute Musik zu componieren“)

Compositions

  • Concors Discordia op. 2, Nürnberg 1695 (sechs Serenaden für Orchester)
  • Dulcis Fidium Harmoniæ op. 4, Augsburg 1703 (acht vierstimmige Kirchensonaten)
  • Memnon sacer ab oriente op. 5, Augsburg 1709, Vesperpsalmen
  • Alaudæ V op. 6, Augsburg 1711, fünf Messen
  • Aquila clangens op. 7, Passau 1719, zwölf Offertorien
  • Cymbalum Davidis op. 8, Passau 1728, vier Vesperpsalmen

DiscographieModifier

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. Cité dans Diapason, janvier 2016.
  2. (de + fr + it + es + en) Quelques critiques réunies sur le site web de l'ensemble ars-antiqua-austria
  3. (de + en) Quelques critiques réunies sur le site web de l'ensemble ars-antiqua-austria

Liens externesModifier