Ben Smith (rugby à XV)

joueur de rugby néo-zélandais, né en 1986
Ben Smith
Description de cette image, également commentée ci-après
Ben Smith le .
Fiche d'identité
Nom complet Benjamin Robert Smith
Naissance (34 ans)
à Dunedin (Nouvelle-Zélande)
Taille 1,86 m (6 1)
Surnom Benda
Poste Arrière, ailier, centre
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a

2007-2012

2009-2019

2019-2020
NPC
Otago
Super 15
Highlanders
Top 14
Section paloise

44 (55)

153 (200)

7 (0)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2009-2019
2010
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande à sept
84 (195)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 24 avril 2020.

Ben Smith, né le à Dunedin, est un international néo-zélandais de rugby à XV, évoluant au poste d'arrière ou d'ailier. En Super 15, il évolue au sein de la franchise des Highlanders. Il est l'arrière titulaire de la formation All Black qui remporte la Coupe du monde 2015.

BiographieModifier

Fils de Stu et Karen Smith, Ben Smith grandit à Dunedin[1]. Il commence à pratiquer le rugby à XV avec le Green Island club à l'âge de six ans[2]. Il joue ensuite avec l'équipe de la King's High School[2]. En 2004, à dix-huit ans, il se rend pour un an à la Colston's School de Bristol, retrouvant son ancien entraîneur à Dunedin, Darryl Paterson. En parallèle de son activité de professeur assistant, il pratique le rugby avec Old Colstonians[3]. Il fait ensuite son retour en Nouvelle-Zélande pour effectuer des études en éducation physique à l'université d'Otago[1]. Il évolue alors l'équipe locale de Green Island[3].

En 2008, il est recruté par Otago, province avec laquelle il dispute la Air New Zealand Cup, Championnat National des Provinces. En 2009, il débute dans le Super 14 avec la franchise des Highlanders[3]. Lors de cette première saison, il dispute la totalité des treize rencontres de son équipe, inscrivant quatre essais[4]. Le Bilan des Highlanders est de quatre victoires pour neuf défaites, pour terminer à la onzième place de la compétition.

En octobre 2009, il figure dans un groupe de 33 joueurs pour la tournée des All Blacks en Europe[5]. Il fait ses débuts avec ces derniers à San Siro lors d'un test face aux Italiens[6]. Il dispute un deuxième match lors de cette tournée, face aux Barbarians[7] où il inscrit son premier essai sous le maillot noir[8].

En 2010, il participe de nouveau à l'ensemble des rencontres des Highlanders qui terminent à la douzième place, avec seulement trois victoires. Il inscrit deux essais[4]. La même année, il figure parmi les quatre joueurs All Blacks, avec Zac Guildford, Hosea Gear puis Liam Messam, à figurer dans l'équipe de Nouvelle-Zélande de rugby à sept pour les Jeux du Commonwealth 2010 à New Delhi[9]. Les Néo-Zélandais s'imposent en finale face aux Australiens sur le score de 24 à 17[10].

Le bilan des Highlanders s'améliore lors de la saison suivante, compétition désormais connue sous le nom de Super 15. La franchise termine à la troisième place de la conférence néozélandaise avec un bilan équilibré de huit victoires et hui défaites. Smith est de nouveau présent lors de chacune des rencontres, avec un bilan de deux essais[4]. C'est en juillet 2011 qu'il retrouve l'équipe des All Blacks, à l'occasion d'un rencontre face au Fidji à Dunedin où il remplace Sitiveni Sivivatu. Il est toutefois non retenu pour la Coupe du monde.

Le bilan des Highlanders s'améliore encore lors de la saison 2012 avec neuf victoires et sept défaites, mais la franchise termine quatrième de sa conférence. Il dispute quatorze de ces rencontres, inscrivant deux essais[4]. Il fait son retour avec les All Blacks en juin, face à l'Irlande qui effectue une tournée de trois tests. Il est remplaçant lors des deux premiers tests, inscrivant son premier essai en test lors de la deuxième rencontre, à Christchurch. Pour le dernier test, à Hamilton, il est titularisé au poste d'ailier. Retenu dans le groupe des joueurs disputant le Rugby Championship, il dispute les tests d'Auckland face aux Australiens, l'Argentine, à Wellington et La Plata, en tant que remplaçant au poste de centre. C'est toujours en tant que remplaçant qu'il dispute la Bledisloe Cup face aux Australiens, match terminé par un nul. Pour le premier test de la tournée de novembre, il est titulaire au poste de centre face à l'Écosse. Face au pays de Galles, il retrouve le banc de touche, rentrant en jeu en tant qu'ailier. La semaine suivante, c'est en tant qu'arrière qu'il assure son intérim.

 
Ben Smith sous le maillot des Highlanders.

En 2013, les Highlanders, avec trois victoires et treize défaites, terminent cinquième et dernier de la conférence néozélandaise. Ben Smith dispute les seize rencontres et inscrit six essais[4]. Avec les All Blacks, il dispute les trois tests de juin face aux Français au poste d'ailier. Il inscrit un essai lors du deuxième, à Christchurch, puis un nouveau à New Plymouth. Pour le premier test du Rugby Championship, face aux Wallabies à Sydney, il inscrit trois essais lors d'une victoire 47 à 29[11]. La semaine suivante, à Wellington, il inscrit deux essais, toujours face aux Australiens, la victoire 27 à 16 assurant à la Nouvelle-Zélande de conserver la Bledisloe Cup[12]. Après deux nouvelles victoires, face à l'Argentine puis les Springboks, il inscrit deux essais face aux Argentins, puis un autre face aux Sud-Africains. Avec huit essais en six rencontres, il établit un nouveau record d'essai sur une édition[13]. La Nouvelle-Zélande porte ainsi à douze le nombre de victoires consécutives. Ian Foster, l'adjoint de Steve Hansen au sein des All Blacks, avoue que Ben Smith est victime de ses qualités, celles-ci soit assurant une polyvalence qui conduit Hansen à l'utiliser en tant que remplaçant pour profiter de sa possibilité de couvrir les postes de centre, ailier et arrière[13]. Ce sont ces mêmes qualités qui le conduisent au poste de centre lors de la pause de Conrad Smith[13] lors des matchs de novembre, où il inscrit un essai face au Japon.

Au terme de cette saison, il figure parmi les cinq joueurs sélectionnés pour la désignation du meilleur joueur du monde IRB, en compagnie de son compatriote Kieran Read, du Sud-Africain Eben Etzebeth, du Gallois Leigh Halfpenny, de l'Italien Sergio Parisse[14]. Le titre est finalement octroyé à Kieran Read.

Pour la saison 2014, Ben Smith est nommé cocapitaine des Highlanders avec Willie Ripia (en)[15]. Les Highlanders équilibrent leur bilan, huit victoires et huit défaites. Le bilan personnel de Ben Smith est de cinq essais en seize rencontres disputées[4].

Hospitalisé en juillet en raison d'une infection à une jambe[16], il est toutefois présent lors du premier d'une série de trois tests face aux Anglais. Lors du deuxième test, il est titularisé pour la première fois de sa carrière au poste d'arrière des All Blacks, Israel Dagg étant blessé[17]. Il inscrit le premier des trois essais de son équipe qui s'impose 28 à 27 à Dunedin[18]. C'est de nouveau au poste d'arrière qu'il dispute le troisième test, remporté 36 à 13.

Lors du Rugby Championship, il dispute les deux premières rencontres, face à l'Australie, à Sydney puis Auckland, à ce même poste, ces rencontres se soldant par un nul puis une victoire néo-zélandaise. Israel Dagg retrouve un poste de titulaire du poste d'arrière face à l'Argentine, Smith retrouvant un poste d'ailier. C'est également avec cette disposition que les All Blacks affrontent les Springboks à Wellington, les néo-zélandais remportant par 14 à 10 la troisième victoire consécutive dans la compétition. Il inscrit un essai face à l'Argentine où les Néo-Zélandais s'assurent de la victoire finale du avant la dernière rencontre face aux Sprinboks. Ces derniers, en s'imposant mettent un terme à une série de vingt-deux tests sans défaite[19]. Il inscrit lors de cette rencontre un deuxième essai[19].

Après cette compétition, où il a disputé l'intégralité des six rencontres, il est mis au repos par l'encadrement néo-zélandais[20]. Il retrouve les All Blacks à Twickenham pour sa quatrième confrontation de l'année face aux Anglais. Les All Blacks confirment leurs victoires de juin en s'imposant 24 à 21[21]. Pour le match suivant, face à l'Écosse à Murrayfield, il est positionné au poste d'arrière.

L'édition 2015 du Rugby Championship est limité à trois journées. Absent lors du premier match en Argentine, il inscrit un essai lors de la victoire 27 à 20 face aux Springboks à Johannesburg puis s'incline à Sydney face aux Wallabies. Figurant dans le cgroupe néo-zélandais pour la coupe du monde. Il dispute les sept rencontres de son équipe, la rencontre contre la Namibie étant la seule où il n'est pas titulaire. Il inscrit deux essais, contre les Namibiens et contre les Tonga. Lors de cette rencontre, il devient le premier joueur de l'histoire à recevoir un carton jaune lors d'une finale de coupe du monde[22].

Il participe au Super Rugby, inscrivant quatre essais avant une première trève internationale, contre les Blues, où il inscrit deux essais, les Lions, et les Brumbies. Lors de la série de tests contre les Gallois le mois de juin, il inscrit un essai lors des deuxième[23] et troisième rencontres[24], qu'il dispute au poste d'ailier, le poste d'arrière étant occupé par Israel Dagg. Il retrouve ensuite les Highlanders, inscrivant un essai contre les Jaguares[25] puis disputant deux rencontres de phase finale, un quart victorieux contre les Brumbies et une défaite à Johannesburg contre les Lions.

Lors du Rugby Championship 2016, il inscrit un doublé lors de troisième journée face à l'Argentine[26]. Il inscrit également un essai lors de chacune des trois rencontres suivantes, à Christchurch contre l'Afrique du Sud, Buenos Aires contre l'Argentine et Durban contre les Springboks, la Nouvelle-Zélande remportant une nouvelle fois la compétition, en remportant les six rencontres.

Sa saison de Super Rugby est perturbée par les blessures, une commotion cérébrale lors du premier match de la saison contre les Chiefs, puis une blessure à la hanche[27]. Lors de cette saison avec sa franchise, il inscrit deux essais, contre Sunwolves et les Blues.

Avant de rencontrer les Lions lors de la tournée 2017, il affronte avec la Nouvelle-Zélande les Samoas. Titulaire lors du premier test de la série à Auckland, il sort après trente minutes, victime d'une commotion cérébrale[28], ce qui le prive des deux tests suivants[29]. Il dispute en août deux rencontres de Rugby Championship face à l'Australie, où il inscrit lors de chacune de ces deux victoires. Après ces deux rencontres, il prend un congé sabbatique qui le prive des huit rencontres de la fin de saison des All blacks[30].

Pour la saison 2018 de Super Rugby, Ben Smith dispute quinze rencontres, trois essais, deux avec une transformation contre les Brumbies et un contre les Crusaders. La compétition se termine pour les Highlanders par une défaite en quart de finale face aux Waratahs.

Pour le début de la saison internationale des All blacks, lors une tournée de l'équipe de France qui vient disputer trois tests en juin, Ben Smith est replacé à l'aile, Jordie Barrett prenant le poste d'arrière dans une rencontre où la Nouvelle-Zélande aligne les trois frères Barrett, avec Scott en deuxième ligne et Beauden à l'ouverture[31]. Lors de chacune de ces rencontres, Ben Smith inscrit un essai, lors des victoires 52 à 11 d'Auckland[32], 26 à 13 à Wellington[33] et enfin 49 à 14 à Dunedin[34] en tant qu'arrière après deux matchs au poste d'ailier. Il dispute ensuite les six rencontres du Rugby Championship, les All blacks remportant cinq victoires et concédant une défaite à Wellington contre les Springboks. Après une victoire en Bledisloe Cup contre l'Australie, il fait partie de l'équipe qui se rend en tournée dans l'hémisphère nord, où il remporte une victoire face à l'Angleterre et concède la défaite face à l'Irlande[35].

En décembre son arrivée est annoncée au sein du club français de la Section paloise[36]. Celle-ci est confirmée par le club en juin, pour une seule saison[37]. En mai, il se blesse lors d'une rencontre face aux Chiefs, blessure qui doit l'obliger à une absence de six à huit semaines, et le priver de la fin de saison de cette compétition[38]. Il est finalement de retour pour le quart de finale opposant les Highlanders aux Crusaders[39], rencontre remportée 38 à 14 par les Crusaders. Son bilan personnel est de trois essais marqués, contre les Queensland Reds, les Crusaders en phase poule, et les Chiefs, en neuf rencontres.

Il commence sa saison internationale par la rencontre du Rugby Championship face l'Argentine. Lors des deux autres rencontres de cette compétition, il retrouve son ancien poste d'ailier, Steve Hansen désirant utiliser Richie Mo'Unga au poste de demi d'ouverture, déplaçant ainsi Beauden Barrett au poste d'arrière[40]. Ben Smith retrouve un poste d'arrière pour le match de préparation contre les Tongas[41], où il inscrit deux essais.

 
Face aux Gallois, lors de la finale pour la 3e place de la Coupe du monde 2019.

En , il est retenu dans le groupe de 31 joueurs sélectionné pour disputer la Coupe du monde au Japon[42]. L'option de Hansen de jouer avec Mo'Unga et Barrett conduit Ben Smith à un poste de remplaçant, celui-ci se voyant préférer George Bridge et Sevu Reece au poste d'ailier[43]. Rentré en jeu à la place de Mo'Unga lors de la victoire 23 à 13[44]. Il rentre en cours de rencontre contre le Canada, puis est titulaire au poste d'arrière contre la Namibie où il inscrit deux essais[45]. Pour son dernier match avec les All blacks avant de rejoindre la France, il inscrit deux essais contre les Gallois[46].

Pour son premier match avec la Section paloise, contre le Stade français, perdu 21 à 18, il écope d'un carton rouge pour un coup de coude au visage du talonneur adverse[47]. Il est suspendu trois semaines pour ce geste[48]. Il dispute cinq rencontres de Top 14 et deux rencontres du challenge européen. En fin de contrat en juin, et la saison terminée en raison de la pandémie de Covid-19, il se met d'accord avec son club pour rentrer en Nouvelle-Zélande en avril[49],[50].

À son retour en Nouvelle-Zélande, il exclut toute possibilité de renouer avec son ancienne franchise des Higlanders mais désire retrouver son ancien club de Dunedin club rugby[51].

Vie privéeModifier

Ben Smith est marié à Karen depuis janvier 2015 à Wanaka. Le couple a une fille, Annabelle Clair Smith, née en mars de la même année[52] et un fils, Walter, né en mars 2017.

PalmarèsModifier

Coupe du mondeModifier

Ben Smith participe à deux éditions de coupe du monde, en 2015 où il remporte le titre en participant aux sept rencontres de son équipe, six en tant que titulaire, et évoluant au poste d'arrière. Il inscrit deux essais lors de cette compétition, contre la Namibie et contre les Tonga. Lors de l'édition suivante, il dispute quatre rencontres, les trois premières lors de la phase de poule, avec une seule titularisation au poste d'arrière contre la Namibie, et la rencontre pour la troisième place contre le pays de Galles. Il inscrit deux essais contre la Namibie et deux contre le pays de Galles.

Détails du parcours de Ben Smith en Coupe du monde.[53].
Édition Rang Résultats Nouvelle-Zélande Résultats Ben Smith Matchs Ben Smith
Angleterre 2015 Vainqueur 7 v, 0 n, 0 d 7 v, 0 n, 0 d 7/7
Japon 2019 Troisième 6 v, 0 n, 1 d 4 v, 0 n, 0 d 4/7

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Rugby ChampionshipModifier

Smith participe à 8 éditions du Rugby Championship, remportant six éditions en 2012, 2013, 2014, 2016, 2017 et 2018. Il compte trente-quatre sélections sur cette compétition, remportant vingt-huit victoires, deux nuls et quatre défaites. Il inscrit 18 essais.

Détails du parcours de Ben Smith[54].
Édition Rang Résultats Nouvelle-Zélande Résultats Ben Smith Matchs Ben Smith
Rugby Championship 2012 1 6 v, 0 n, 0 d 3 v, 0 n, 0 d 3/6
Rugby Championship 2013 1 6 v, 0 n, 0 d 6 v, 0 n, 0 d 6/6
Rugby Championship 2014 1 4 v, 1 n, 1 d 4 v, 1 n, 1 d 6/6
Rugby Championship 2015 2 2v, 0 n, 1 d 1 v, 0 n, 1 d 2/3
Rugby Championship 2016 1 2 v, 0 n, 0 d 6 v, 0 n, 0 d 6/6
Rugby Championship 2017 1 2 v, 0 n, 0 d 6 v, 0 n, 0 d 2/6
Rugby Championship 2018 1 5 v, 0 n, 1 d 5 v, 0 n, 1 d 6/6
Rugby Championship 2019 2 1 v, 1 n, 1 d 1 v, 1 n, 1 d 3/3

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite ; la ligne est en gras quand il n'y a aucune défaite.

En équipe nationaleModifier

Au , Ben Smith compte 84 capes, dont 72 titularisations avec les All Blacks, pour un bilan de 74 victoires, sept défaites et trois nuls. Il inscrit 39 essais, pour un total de 195 points. Sur ces rencontres, 34 sont disputées dans le cadre du Rugby Championship, avec vingt-huit victoires, deux nuls et quatre défaites.

Année Compétition Matchs Points Essais
2009 Test matchs 1 0 0
2011 Test matchs 1 0 0
2012 Test matchs 7 10 2
Rugby Championship 3 0 0
2013 Test matchs 8 15 3
Rugby Championship 6 40 8
2014 Test matchs 6 5 1
Rugby Championship 6 10 2
2015 Test matchs 1 0 0
Rugby Championship 2 5 1
coupe du monde 7 10 2
2016 Test matchs 6 15 3
Rugby Championship 6 25 5
2017 Test matchs 2 0 0
Rugby Championship 2 10 2
2018 Test matchs 6 20 4
Rugby Championship 6 0 0
2019 Test matchs 1 10 2
Rugby Championship 3 0 0
Total 80 175 35

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Marc Hinton, « Ben Smith living the All Blacks dream », sur stuff.co.nz, .
  2. a et b (en) « Smouldering Smith's flame ignites », sur stuff.co.nz, .
  3. a b et c (en) Tom Hamilton, « Ben Smith: From 'gappie' at Colston's to world star », sur espn.co.uk, .
  4. a b c d e et f « Ben Smith », sur itsrugby.fr (consulté le 10 avril 2015).
  5. (en) « Ben Smith bolts into Black », .
  6. (en) « Italy (3) 6 - 20 (14) New Zealand (FT) », sur espn.co.uk (consulté le 14 novembre 2009).
  7. Le match face aux Barbarians en décembre 2009 n'est pas considéré comme un test
  8. (en) « Barbarians 25-18 New Zealand », sur news.bbc.co.uk, .
  9. (en) Hayden Meikle, « Rugby: Smith chasing gold at Commonwealth Games », .
  10. (en) Greg Ford, Toby Robson, « NZ sevens team win fourth Games gold », sur stuff.co.nz, .
  11. (en) « Rugby Championship: Ben Smith hat-trick powers All Blacks to victory », sur skysports.com, .
  12. (en) « All Blacks retain Bledisloe Cup with 27-16 win over the Wallabies », sur skysports.com, .
  13. a b et c Par Julien Desbuissons, « Ben Smith, talent polyvalent », sur sport24.lefigaro.fr, .
  14. Fabien Pomiès, « Joueur de l'année: Etzebeth, Halfpenny, Parisse, Read et B. Smith nominés », sur rugbyrama.fr, .
  15. (en) Matiu Workman, « Manu, Smith to co-captain Highlanders », sur sportal.co.nz (consulté le 10 avril 2015).
  16. « Highlanders : Ben Smith hospitalisé », sur rugby365.fr, .
  17. « All Blacks: Savea dans le XV face à l’Angleterre, Ben Smith à l'arrière », sur sports.fr, .
  18. (en) « New Zealand (6) 28 - 27 (10) England (FT) », sur espn.co.uk, .
  19. a et b « Fin de série noire », sur lequipe.fr, .
  20. (en) Liam Napier, « Wing Ben Smith to get break from All Blacks », sur stuff.co.nz, .
  21. (en) « England (14) 21 - 24 (11) New Zealand (FT) », sur espn.co.uk, .
  22. (en) Andrew Binner, « From Richie McCaw-Ben Smith: RWC team of the tournament », sur sport360.com, .
  23. (en) Rob Cole, « New Zealand seal series win over Wales thanks to speedy Beauden Barrett », sur theguardian.com, .
  24. (en) « All Blacks thrash Wales to clinch series whitewash », sur planetrugby.com, .
  25. (en) « Super Rugby: Highlanders secure finals spot with defeat of Jaguares », sur smh.com.au, .
  26. « La Nouvelle-Zélande domine l'Argentine 57-22 », sur sport.francetvinfo.fr, .
  27. (en) « Ben Smith back from injury for Highlanders », sur sbs.com.au, .
  28. « TEST-MATCH - Ben Smith (Nouvelle-Zélande) forfait pour les derniers tests contre les Lions », sur rugbyrama.fr, .
  29. (en) « Ben Smith ruled out of Lions series », sur ultimaterugby.com, .
  30. Ivan Petros, « ALL BLACKS - Comme McCaw ou Carter avant lui, Ben Smith va prendre un congé sabbatique », sur rugbyrama.fr, .
  31. « Tournée: Nouvelle-Zélande, 3 frères Barrett titulaires face à la France », sur lepoint.fr, .
  32. « Rugby. Naufrage pour le XV de France face aux All Blacks pour le premier match de sa tournée de juin », sur ouest-france.fr, .
  33. « Le XV de France perd 26 à 13 contre les All Blacks mais limite la casse », sur ladepeche.fr, .
  34. Richard Escot, « Le XV de France encore une fois dépassé par les All Blacks », sur lequipe.fr, .
  35. (en) Robert Kitson, « No limit to height Ireland can reach after historic win against All Blacks », sur theguardian.com, .
  36. (en) « Ben Smith reportedly signs with Pau », sur odt.co.nz, .
  37. Fabien Chorlet, « Pau officialise trois nouvelles arrivées dont Ben Smith », sur quinzemondial.com, .
  38. « Super Rugby : fin de saison pour Ben Smith (Highlanders) ? », sur lequipe.fr, .
  39. (en) Scott Hornell, « Final Super Rugby match for Ben Smith », sur lastwordonrugby.com, .
  40. Ouest-France (via AFP), « Rugby Championship. Mo'unga pousse Barrett à l'arrière des All Blacks, Lealiifano retrouve les Wallabies », sur Ouest-France.fr, (consulté le 4 octobre 2019)
  41. « Rugby World Cup 2019: All Blacks first-five Richie Mo'unga expected to be 'fully fit and available' for Springboks clash », sur nzherald.co.nz, .
  42. (en) « Rugby World Cup: All Blacks drop Owen Franks from squad », sur news.bbc.co.uk, BBC, (consulté le 28 août 2019)
  43. « Nouvelle-Zélande : Les All Blacks avec Beauden Barrett en 15 et Richie Mo'unga en 10 », sur lequipe.fr, .
  44. (en) « All Blacks claim hard earned victory over Springboks to begin World Cup defence », sur tvnz.co.nz, .
  45. (en) Daniel Schofield, Jake Goodwill, « All Blacks obliterate gutsy Namibia in 11-try rout after a clumsy first-half performance », sur telegraph.co.uk, .
  46. Arnaud Coudry, « All Blacks : le bel adieu de Ben Smith avant d’aller à Pau », sur sport24.lefigaro.fr, .
  47. Richard Escot, « Top 14 : le Stade Français s'impose devant Pau », sur lequipe.fr, .
  48. « Pau : Ben Smith suspendu trois semaines », sur lequipe.fr, .
  49. « Pau : clap de fin pour Slade et Smith », sur rugbyrama.fr, .
  50. « Top 14 : Conrad Smith prolongé dans le staff à Pau », L'Équipe, (consulté le 23 avril 2020).
  51. (en) Ben Francis, « Ben Smith rules out Highlanders return, will play Dunedin club rugby », sur newshub.co.nz, .
  52. (en) « And baby makes three - daughter for Smiths », sur odt.co.nz, .
  53. (en) « Ben Smith : IRB Rugby World Cup », sur espn.co.uk.
  54. (en) « Ben Smith : The Rugby Championship », sur espn.co.uk.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :