Ouvrir le menu principal

Belpech

commune française du département de l'Aude

Belpech
Belpech
L'église Saint-Saturnin
Blason de Belpech
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Carcassonne
Canton La Piège-au-Razès
Intercommunalité Communauté de communes Piège-Lauragais-Malepère
Maire
Mandat
Pierre Vidal
2014-2020
Code postal 11420
Code commune 11033
Démographie
Gentilé Bellopodiens
Population
municipale
1 272 hab. (2016 en diminution de 3,93 % par rapport à 2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 11′ 55″ nord, 1° 45′ 07″ est
Altitude Min. 228 m
Max. 371 m
Superficie 42,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : région Occitanie

Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 14.svg
Belpech

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Belpech

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Belpech

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Belpech
Liens
Site web www.belpech.wix.com/belpech

Belpech en occitan Bèlpuèg est une commune française, située dans le département de l'Aude en région Occitanie.

Ses habitants sont les Bellopodiens.

Sommaire

GéographieModifier

Belpech est un ancien village médiéval situé au pied d'un versant bien ensoleillé des coteaux du Lauragais dans la Piège, c'est une commune limitrophe avec le département de l'Ariège.

Communes limitrophesModifier

Belpech est limitrophe de neuf autres communes dont trois dans le département de l'Ariège.

 
Carte de la commune de Belpech et de ses proches communes.

HydrographieModifier

Située un peu en amont du confluent de la Vixiège (qui traverse le village) et de l'Hers-Vif, dont elle est l'un des affluents.

Géologie et reliefModifier

La superficie de la commune est de 4 246 hectares ; son altitude varie de 228 à 371 mètres[2].

Voies de communication et transportsModifier

Accès avec les routes départementales D 25, D 102 et D 525. Voir aussi Tramways de l'Aude.

ToponymieModifier

Le nom du village (Bellopodio-Beaupuy) provient de bèl, français «beau», et de podium, en occitan «puèg», désignant la colline qui le domine[3], mot dont les résultats toponymiques vont au-delà de la limite de la langue d'oc, jusqu'à la Loire.

HistoireModifier

L'origine de Belpech est fort ancienne, le site fut probablement occupé dès l'époque gallo-romaine.

C'était autrefois une ville importante qui eut à souffrir des guerres de religion et de grands incendies (97 maisons furent la proie des flammes en 1791). Néanmoins, elle semble avoir été épargnée, grâce à l'habileté politique de ses seigneurs, par les armées des croisés au XIIIe siècle. Elle était dominée au Moyen Âge par un château appelé le Castelas, construit au XIe siècle sur la colline « pech » dominant l'actuel village, et dont on peut encore voir les vestiges de la porte de la tour principale.

Le monastère de Notre Dame de Garnac (Garnicia) [réf. nécessaire] ou Vajal, fondé au XIIe siècle par une donation de Bertrand de Belpech, était situé au sud du château, quelques vestiges de ces murs et de l'église, sont encore visibles. La seigneurie de Belpech a appartenu : au XIe siècle, à Bertrand de Belpech ; au XIIIe siècle, à Raimond-Fort de Belpech ; au XIVe siècle à Galcerandum de Bellopodio ; au tout début du XVe siècle, à Sicard de Bellopodio ; en 1470 au chevalier Étienne de Roüaix.

En 1226, dans le contexte de la lutte contre l'hérésie cathare, Louis VIII s'arrêta à Belpech pour y recevoir l’hommage de Nunez Sanche, le comte de Roussillon, de Conflent et de Cerdagne[4].

En 1630, la peste se déclara au village ; les habitants allèrent se réfugier dans les champs et y construisirent des cabanes dans lesquelles ils se retirèrent. La peste se déclara une nouvelle fois en août 1654 et dura jusqu'au mois de novembre suivant.

Sous le Directoire, construction du Moulin du Sieur Fenasse.

En 1835, la commune comptait 2452 habitants, elle était réputée pour ses fabriques de draps.

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 500 et 1 499 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de quinze[5],[6].

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Commune faisant partie de la communauté de communes Piège-Lauragais-Malepère et du canton de la Piège au Razès (avant le redécoupage départemental de 2014, Belpech était le chef lieu de l'ex-canton de Belpech) et avant le 1er janvier 2017 elle faisait partie de la communauté de communes du Garnaguès et de la Piège .

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 2008 Julien Mario UMP Conseiller général
Président de la communauté de communes
mars 2008 2014 Jean-Paul Nicol UMP  
mars 2014 En cours Pierre Vidal DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2016, la commune comptait 1 272 habitants[Note 1], en diminution de 3,93 % par rapport à 2011 (Aude : +2,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 1502 0812 2642 1802 4522 4292 5252 5912 598
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 4832 4772 3432 3062 2542 1992 0972 0431 834
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 7801 7621 8121 5361 4281 3811 3391 3751 256
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 2101 2241 0891 0681 1651 1521 2761 3201 282
2016 - - - - - - - -
1 272--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[11] 1975[11] 1982[11] 1990[11] 1999[11] 2006[12] 2009[13] 2013[14]
Rang de la commune dans le département 37 39 36 36 38 39 40 45
Nombre de communes du département 439 436 435 437 438 438 438 438

ÉconomieModifier

EnseignementModifier

Belpech fait partie de l'académie de Montpellier.

SantéModifier

Culture et festivitéModifier

Activités sportivesModifier

Chasse, pétanque,

Écologie et recyclageModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason D’azur au château d’argent, ouvert du champ ajouré et maçonné de sable, surmonté d’un mont d’or sommé d’un créquier du même.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

BOLLEE - LEGEAS C. "Seigneurs et seigneuries à Belpech - XIe - XIIIe siècles", sous la direction de Hélène Débax et Roland Viader, 2010, UTM.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. Albert Dauzat, Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des Noms de Lieux en France, réédition Librairie Guénégaud, 1984
  4. Extrait du Mémoire de Master 2 d’études médiévales sous la direction de Roland Viader et Hélène Debax – septembre 2010 – soutenu par Clémentine Bollée-Legeas intitulé « Seigneurs et seigneuries à Belpech(Aude) (XIe-XIIIe siècles) ».
  5. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  6. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031261.html.
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  12. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  13. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  14. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)