Ouvrir le menu principal

Bella (roman)

livre de Jean Giraudoux

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bella.

Bella
Auteur Jean Giraudoux
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur éditions Grasset
Collection Les Cahiers verts
Date de parution
Nombre de pages 236

Bella est un roman de Jean Giraudoux, publié en 1926 aux éditions Grasset.

RésuméModifier

Dans les années qui suivent la Première Guerre mondiale, Philippe Dubardeau est amoureux de Bella de Fontranges, dont le mari, fils du ministre de la justice Rebendart, est mort à la guerre. Prise dans la profonde querelle qui oppose les Rebendart aux Dubardeau, Bella, qui ne parvient pas à réconcilier les adversaires, y laissera la vie.

AnalyseModifier

Selon Samuel Silvestre de Sacy[1], sous des noms fictifs, Bella est une mise en scène de l'opposition Berthelot-Poincaré, au début des années 1920.

« On peut voir en Bella un pamphlet politique où l'écrivain défend son chef et protecteur, le secrétaire général aux Affaires étrangères Philippe Berthelot, contre Raymond Poincaré, le président du Conseil. Plus généralement, Bella s'interroge sur l'harmonisation des contraires : les intérêts de la France et ceux d'une Europe nouvelle, le masculin et le féminin, la poésie et la loi. Grâce à Bella, le narrateur ne ressent plus en lui division ou brouille. »

— Gerald Prince, Guide du roman de langue française[2]

ÉditionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Cf. Alain, Propos, vol. 2, Éditions Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », , p. 1207 (note au propos du 15 avril 1922)
  2. Gerald Prince, Guide du roman de langue française (1901-1950), University Press of America, 2002, p. 140, (ISBN 9780761821960).

BibliographieModifier