Belgravia

quartier de la cité de Westminster à Londres (Angleterre)

Belgravia
Belgravia
Chester Square.
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation constitutive

Région

Comté

Comté cérémonial
Angleterre

Grand Londres

Grand Londres

Grand Londres
Comté traditionnel Middlesex
Borough Westminster, Kensington et Chelsea
Parlement du Royaume-Uni Cities of London and Westminster
Assemblée de Londres Londres Central Ouest
Parlement européen Londres
Code postal SW1
Bureau receveur LONDON
Préfixe d'appel 020
Géographie
Coordonnées 51° 30′ 00″ nord, 0° 09′ 44″ ouest
Superficie 80 ha = 0,8 km2
Divers
Services :
Médias :
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Londres
Voir sur la carte administrative de Londres
City locator 14.svg
Belgravia
Géolocalisation sur la carte : Grand Londres
Voir sur la carte administrative du Grand Londres
City locator 14.svg
Belgravia

Belgravia est un quartier de la cité de Westminster à Londres (Angleterre), au sud-ouest du palais de Buckingham.

Situation et accèsModifier

Belgravia, vaste de 80 ha[1], n'est pas et n'a jamais été une zone administrative, et n'a aucune limite officielle mais est approximativement délimité par Knightsbridge Street au nord, par Grosvenor Place et le palais de Buckingham à l'est, par Pimlico Road au sud et par Sloane Street à l'ouest. Les rues occidentales de ce secteur sont dans le borough royal de Kensington et Chelsea et peuvent être considérées comme relevant soit de Knightsbridge soit de Chelsea.

Les principaux squares de Belgravia sont : Eaton Square, Belgrave Square, Chester Square et Lowndes Square.

Ce quartier de la capitale britannique est souvent considéré comme le plus riche de la ville, le prix moyen d'une grande maison y dépassant souvent 15 millions de livres (22,5 millions d'euros en 2007).

La famille Grosvenor, 6e fortune du Royaume-Uni[2], possède à travers le groupe immobilier Groupe Grosvenor l'ensemble des immeubles de Belgravia[3].

De nombreuses ambassades se trouvent dans le quartier, en particulier sur Belgrave Square.

Origine du nomModifier

La famille Grosvenor, propriétaire du quartier, lui a donné le nom d’un domaine lui appartenant dans le Leicestershire, Belgrave[4].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

 
No 102, Eaton Square.
 
Église Saint-Pierre.

AmbassadesModifier

  • Ambassade d'Allemagne, 23, Belgrave Square,
  • Ambassade d'Argentine, 49, Belgrave Square,
  • Ambassade d'Autriche, 18, Belgrave Mews,
  • Ambassade de Bahreïn, 30, Belgrave Square,
  • Ambassade de Belgique, 17, Grosvenor Crescent,
  • Ambassade de Bolivie, 106, Eaton Square,
  • Ambassade de Côte-d'Ivoire, 2, Upper Belgrave Street,
  • Ambassade du Danemark, 55, Sloane Street,
  • Ambassade des Émirats Arabes Unis, 1-2, Grosvenor Crescent,
  • Ambassade de Hongrie, 35, Eaton Place,
  • Ambassade du Luxembourg, 27, Wilton Crescent.

Grands hôtelsModifier

  • The Berkeley, hôtel cinq étoiles ;
  • Le Goring Hotel, hôtel cinq étoiles situé à quelques centaines de mètres du palais de Buckingham, au 15, Beeston Place. Il a la particularité d’appartenir à la même famille depuis son ouverture en 1910 et d’être le seul hôtel londonien à arborer en façade le mandat royal, label d’excellence ;

Lieux de culteModifier

Musées et galeriesModifier

Personnalités liées au quartierModifier

Belgravia dans la littératureModifier

  • Les maisons [de Belgravia] y sont le modèle parfait qu'imitent à des degrés décroissants dans le luxe, l'aisance et jusqu'à l'extrême pauvreté, toutes les autres maisons de Londres. Leur péristyle, fait de deux colonnes à l'antique soutenant le balcon rond (...) devant le salon du premier étage, sera reproduit un million de fois en pierre, stuc ou ciment.

Paul Morand, Londres, 1933, p. 166

  • C'est dans le quartier de Belgravia qu'habite l'inspecteur Thomas Lynley de Scotland Yard, héros des romans d'Elizabeth George.

Notes et référencesModifier

  1. Hugh Clout, Histoire de Londres, Que sais-je ?, PUF, 1999.
  2. Éric Albert, « Mort de Gerald Cavendish Grosvenor, duc de Westminster », Le Monde, 11 août 2016.
  3. Marc Roche, « Les très riches heures du duc de Westminster », Le Monde, 13 juillet 2012.
  4. (en) S. Fairfield, The Streets of London: a dictionary of the names and their origins, Pappermac, 1983 (ISBN 0 333 28649 9).
  5. (en) « The Lanesborough: London's most expensive hotel », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le 6 décembre 2019).
  6. (en) « Shelley, Mary (1797-1851) », sur English Heritage.
  7. (en) Jill Papworth, « Surreal estate: inside Margaret Thatcher’s Chester Square retreat », The Guardian, 9.02.2016.
  8. Il a tenu ce rôle dans la comédie parodique Casino Royale et non dans la série des James Bond.
  9. Elizabeth Gouslan, Les nuits blanches de Marcello, Biographie Grasset, 2017.
  10. « Belgravia – Julian Fellowes | So What ? », So What ?,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juillet 2017)
  11. « Belgravia | 10/18 », 10/18,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juillet 2017)