Le Fils du Mask

film américain réalisé par Lawrence Guterman et sorti en 2005
(Redirigé depuis Bear (chien))
Le Fils du Mask
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film
Titre québécois Le fils du Masque
Titre original Son of the Mask
Réalisation Lawrence Guterman
Scénario Lance Khazei
Acteurs principaux
Sociétés de production New Line Cinema
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 94 minutes
Sortie 2005

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Fils du Mask, ou Le fils du Masque[1] au Québec (Son of the Mask) est un film américano-germano-australo-français réalisé par Lawrence Guterman, sorti en 2005. Il s'inscrit comme suite de The Mask de Chuck Russell sorti en 1994.

SynopsisModifier

Un jour, Tim Avery, dessinateur de dessins animés menant une vie banale, découvre un masque magique qui transformera son existence. Ce dernier le transformera en Mask qui le fera remarqué par son patron, tout en lui donnant un fils nommé Alvey. Alvey ayant été conçu avec l'aide du Mask se verra doté des pouvoirs du masque et s'en servira pour mener la vie dure à son papa et pour contrer Otis, le chien des Avery, qui utilise le Mask pour essayer d'assassiner Alvey par jalousie. Loki, le créateur du masque sera lui aussi sur la piste de ce dernier afin de plaire à son propre père Odin.

Résumé détailléModifier

11 ans après les événements du premier film, le Dr Arthur Neuman fait une visite de la salle de la mythologie nordique au Edge City Museum. Le Dr Neuman mentionne que Loki a créé le Masque et l'a lâché sur Terre, et que ceux qui portent le Masque auraient les pouvoirs de Loki. Lorsque le Dr Neuman mentionne que Loki a été emprisonné par Odin, un homme en noir devient fou de rage et se transforme, se révélant être Loki. Les touristes paniquent et fuient, mais le Dr Neuman reste pour discuter avec le dieu en colère. Loki prend le masque dans la vitrine, mais se rend compte que c'est un faux. Énervé, il retire le visage encore parlant du Dr Neuman de son corps et le place sur le porte-masque, avant de se débarrasser des gardes et de sortir du musée dans un tourbillon de rage.

Pendant ce temps, le véritable Masque se rend dans une ville appelée Fringe City et est trouvé dans une rivière par un chien nommé Otis - qui appartient à Tim Avery, un aspirant animateur dans un studio d'animation, qui hésite à devenir père . Il a une belle femme, Tonya, et un meilleur ami, Jorge. Sur une île tropicale, Loki se détend jusqu'à ce qu'Odin le contacte et ordonne à son fils de trouver le masque. Loki demande à Odin de l'aider, mais Odin dit à Loki que c'est son bordel et qu'il doit le nettoyer. Plus tard dans la soirée, Tim met le masque pour une fête d'Halloween, se transformant en un homme excentrique au visage vert. Lorsque la fête de l'entreprise se révèle ennuyeuse, Tim utilise ses pouvoirs pour effectuer un remix de Can't Take My Eyes Off You, faisant de la fête un succès et donnant au patron de Tim l'idée de transformer la personnalité costumée de Tim en un dessin animé, résultant en sa promotion le lendemain.

Tim rentre chez lui et, tout en portant le masque, conçoit un bébé. Le bébé, nommé Alvey, est né avec les mêmes pouvoirs que le masque. Pendant ce temps, Odin, possédant un commis de magasin, en parle à Loki et lui dit que s'il trouve l'enfant, il trouvera le masque. Plus tard, Tonya part en voyage d'affaires, laissant Tim avec le bébé. Tim, qui a été promu au travail, essaie désespérément de travailler sur son dessin animé à la maison, mais est continuellement perturbé par Alvey ; afin d'obtenir la paix et la tranquillité, Tim laisse Alvey regarder Michigan J. Frog, The Flintstones et Transformers sur la télévision. Alvey obtient diaboliquement l'idée de jouer avec la tête de son père en utilisant ses pouvoirs. Pendant ce temps, Otis le chien, qui s'est senti négligé par Tim à cause d'Alvey, enfile le masque par accident et devient une version animale folle de lui-même, qui souhaite se débarrasser du bébé, mais toutes ses tentatives sont renversées par Alvey. Finalement, Loki trouve le bébé né du masque et confronte Tim pour récupérer le masque, mais il est contrecarré encore et encore par Alvey qui utilise ses pouvoirs pour protéger son père.

Finalement, Odin, possédant le corps de Tim, en a marre de l'approche destructrice de Loki pour l'avoir encore une fois défié et dépouille son fils de ses pouvoirs. Un Tim apparemment dérangé est ensuite congédié après avoir échoué à impressionner son patron pendant un terrain, mais il est capable de se réconcilier et de se lier avec Alvey. Loki, toujours déterminé à plaire à son père, parvient à achever un rituel d'invocation et à faire appel à Odin pour lui redonner ses pouvoirs. Odin est d'accord, mais seulement pour un temps limité, déclarant que c'est sa dernière chance. Loki kidnappe ensuite Alvey pour l'échanger contre le masque, mais décide de le garder malgré l'échange, obligeant Tim et Tonya, étant rentrés chez eux, à les retrouver, tout en forçant Tim à enfiler à nouveau le masque pour combattre Loki. La confrontation qui s'ensuit est relativement homogène du fait qu'ils possèdent tous deux des pouvoirs égaux, ce qui incite Loki à arrêter le combat et suggère qu'ils laissent Alvey décider avec qui il veut vivre. Bien que Loki essaie de lui attirer Alvey avec des jouets et des promesses de plaisir, Tim gagne en retirant le masque et demande à Alvey de revenir vers lui en utilisant la connexion humaine qu'il a établie avec son fils, ce qui a amené Alvey à choisir Tim.

Affligé et enragé, Loki essaie de tuer Tim, mais son temps est écoulé et Odin apparaît en personne, où il renie Loki, l'appelant un échec. Tim, cependant, regrette Loki et rappelle à Odin qu'indépendamment de leurs problèmes, ils sont toujours père et fils et que "la chose la plus importante dans la vie est une relation avec votre famille". Touché par le discours sincère de Tim, Odin se réconcilie avec Loki en tant que fils, et Tim donne le masque à Odin, qui revient à Asgard avec Loki. En fin de compte, le dessin animé suivant de Tim, basé sur ses propres expériences d'Alvey et d'Otis en compétition pour son attention, devient un succès et Tonya révèle qu'elle est à nouveau enceinte.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Son of the Mask
  • Titres français : Le Fils du Mask
  • Titre québécois : Le fils du Masque
  • Réalisation : Lawrence Guterman
  • Scénario : Lance Khazei
  • Musique : Randy Edelman
  • Direction artistique : Bill Booth et Dan Morski
  • Décors : Leslie Dilley et Rebecca Cohen
  • Costumes : Mary E. Vogt
  • Photographie : Greg Gardiner
  • Son : Steve Bartkowicz, Michael Herbick, Brad Sherman, Jon Taylor
  • Montage : Malcolm Campbell, John Coniglio et Debra Neil-Fisher
  • Production : Erica Huggins, Scott Kroopf et Dae Won Cho
Coproducteur : Stephen Jones
Producteur associé : Sean Gorman
Producteur délégué : Toby Emmerich, Mike Richardson, Kent Alterman, Beau Marks et Michele Weiss
Producteur d'animation : Tom Tataranowicz

DistributionModifier

ProductionModifier

Bande originaleModifier

AccueilModifier

Accueil critiqueModifier

Aux États-Unis, le film a reçu un accueil critique très négatif :

  • Sur Internet Movie Database, il obtient un score de 2,210 sur la base de 51 465 critiques[8].
  • Sur Metacritic, il obtient un score défavorable de la presse 20100 sur la base de 26 critiques mais un score plutôt favorable du public 5,810 basé sur 269 évaluations[9].
  • Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il a également reçu un accueil critique défavorable, recueillant 6 % de critiques positives, avec une moyenne de 2,7510 sur la base de 6 critiques positives et 99 négatives[10].

En France, le film a également reçu des critiques très négatives sur Allociné :

  • Il obtient une moyenne de 2,15 sur la base 14 critiques de la part de la presse [11].
  • Il obtient une moyenne de 1,05 sur la base 245 critiques de la part des spectateurs[12].

Les principaux reproches sont de n'avoir aucun scénario, de n'être qu'une avalanche de gags à la Tex Avery, d'avoir des effets spéciaux d'une rare laideur, et surtout la souffrance de l'absence de Jim Carrey[13].

 [réf. à confirmer]

Il est 3e dans la liste des pires films de tous les temps sur AlloCiné, juste derrière Pédale dure (2004) et Dragonball Evolution, avec un note de 2,1 sur 5 par la presse et de 1 sur 5 par les spectateurs. Sur ce site, un des principaux reproches est que ce film n'a aucun rapport avec le premier.

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis (1er week-end) 7 700 000 $[3] du 18 au -
  États-Unis 17 018 422 $[3] 3
  Allemagne 524 093 $[14]
80 003 entrées[15]
- 42
  Australie 524 093 $[16] - 40
  France 2 379 092 $[17] - 40
  France
  Paris
338 065 entrées[15]
70 990 entrées[15]
- -
  Total hors États-Unis 42 963 126 $[3] 3
  Total mondial 59 981 548 $[3] 3

DistinctionModifier

Entre 2005 et 2006, Le Fils du Mask a été sélectionné 19 fois dans diverses catégories et a remporté 7 récompenses.[18]

RécompenseModifier

NominationModifier

Autour du filmModifier

  • Le nom du personnage principal, Tim Avery, est une subtile référence à Tex Avery, car Stanley Ipkiss, le personnage principal de "The Mask" était passionné par les cartoons de ce dernier
  • Le chien de Tim, Otis, est de la même race que Milo le chien de Stanley dans le premier film.
  • Clin d'œil au dessin animé Woody Woodpecker lorsque Alvy énerve son père : il fait apparaître sa tête à la place de la sienne.
  • Clin d'œil au film L'Exorciste avant que Loki découvre qu'Alvy est le fils du Mask : sa tête tourne, puis il vomit, comme Regan McNeil.

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche du film Le Fils du Mask sur Cinoche.com ».
  2. a et b (en) Société de Production / Sociétés de distribution sur l’Internet Movie Database (consulté le 26 juillet 2020).
  3. a b c d et e (en) « Box office du film Son of the Mask », sur Box Office Mojo.com (consulté le 26 juillet 2020).
  4. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database (consulté le 25 juillet 2020).
  5. (en) Parents Guide sur l’Internet Movie Database (consulté le 25 juillet 2020).
  6. (en) « Classification Parentale en Australie du film Le Fils du Mask », sur classification.gov.au (consulté le 25 juillet 2020).
  7. « Visa et Classification - Fiche œuvre Le Fils du Mask », sur CNC (consulté le 25 juillet 2020).
  8. (en) Critiques sur l’Internet Movie Database (consulté le 26 juillet 2020).
  9. (en) « Critique du film Le Fils du Mask », sur Metacritic.com (consulté le 26 juillet 2020).
  10. (en) « Son of the Mask », sur Rotten Tomatoes (consulté le 26 juillet 2020).
  11. « Critiques de la Presse pour Le Fils du Mask », sur Allociné (consulté le 26 juillet 2020).
  12. « Critiques des spectateurs pour Le Fils du Mask », sur Allociné (consulté le 26 juillet 2020).
  13. CineMovies.fr Le Fils du Mask : L'avis de la presse
  14. (en) « Box Office Allemand du film Son of the Mask », sur Box Office Mojo (consulté le 26 juillet 2020)
  15. a b et c « Le Fils du Mask », sur JP's Box-Office
  16. (en) « Box Office Australien du film Son of the Mask », sur Box Office Mojo (consulté le 26 juillet 2020)
  17. (en) « Box Office Français du film Son of the Mask », sur Box Office Mojo (consulté le 26 juillet 2020)
  18. a b et c (en) Distinctions sur l’Internet Movie Database (consulté le 25 juillet 2020).
  19. a et b « Palmares du film Le Fils du Mask », sur Allociné (consulté le 25 juillet 2020).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier