Bean (film)

film sorti en 1997
Bean
Description de cette image, également commentée ci-après

Titre original Bean
Réalisation Mel Smith
Scénario Richard Curtis
Robin Driscoll
Acteurs principaux
Sociétés de production Tiger Aspect Productions
PolyGram Filmed Entertainment
Working Title Films
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Aventure
Durée 89 minutes
Sortie 1997


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Bean (titre original : Mr. Bean The Ultimate Disaster Movie) est une comédie américano-britannique réalisée par Mel Smith, basée sur la série Mr Bean avec Rowan Atkinson dans le rôle principal, et sorti en 1997.

Il est également connu sous les titres de Bean, le film le plus catastrophe en France et Bean : L'ultime film catastrophe au Québec.

SynopsisModifier

Mr Bean, un homme bien intentionné mais particulièrement maladroit, est l'un des gardiens du musée National Gallery à Londres. Mal aimé par ses collègues, le conseil d'administration de la galerie tente de le renvoyer. Cependant, le directeur de la National Gallery, qui apprécie véritablement Bean, refuse catégoriquement qu'il soit congédié, menaçant même de quitter son poste si cela devait arriver. De ce fait, le conseil a une autre idée pour se débarrasser temporairement de Bean. En effet, le richissime général Newton a fait don de cinquante millions de dollars à la Galerie Grierson de Los Angeles (États-Unis) pour acheter et rapatrier le chef-d'œuvre La Mère de Whistler du peintre américain James Abbott McNeill Whistler, alors exposé au Musée d'Orsay à Paris.

Soucieux de donner le maximum de retentissement à cet événement, les administrateurs invitent la National Gallery à envoyer sur place leur meilleur spécialiste en matière de peinture du XIXe siècle pour les représenter. C'est alors que le conseil de la National Gallery profite de cette occasion pour envoyer Bean participer à cet événement, n'ayant plus à le supporter pendant plusieurs semaines. David Langley, le conservateur de Galerie Grierson, est impressionné par le « faux profil » de Mr Bean, devenu le « docteur Bean ». Langley accepte de l'accueillir chez lui pendant les deux mois de son séjour. Néanmoins, sa femme Alison et ses deux enfants, Kevin et Jennifer, ne sont guère enthousiastes à cette idée.

Les craintes de la famille vont rapidement se fonder car, à peine arrivé aux États-Unis, Mr Bean provoque une panique générale à l'aéroport en mimant une arme à feu avec sa main. Se faisant arrêter malgré tout, il détruit à la fois un objet d'une grande valeur chez les Langley ainsi qu'un cadre photo. À la suite de cela, Alison quitte la maison avec les enfants pour vivre chez sa mère, tant que son mari n'aura pas mis Bean à la porte. Malgré cet incident, David souhaite toujours passer du temps avec lui afin de mieux le connaître. Cependant, il finira par remettre en question l’intelligence de son invité à la suite de nombreuses situations catastrophiques. Lors d'une journée au parc d'attraction, Bean trafique le tableau de commande d'un simulateur afin d'augmenter la vitesse, ce qui occasionne une seconde arrestation par le lieutenant Brutus, la même personne qui a arrêté Bean lors de l'incident à l'aéroport. Le soir venu, Bean gâche le dîner de son hôte auquel le directeur de la Galerie Grierson et sa femme étaient conviés. En le questionnant, David apprend qu'il est ni docteur, ni spécialiste en art... (Bean croit même que Léonard de Vinci a participé à un championnat de basket).

Les choses empirent le jour où la Galerie Grierson reçoit officiellement le portrait de La Mère de Whistler. Mr Bean se retrouvant seul dans la pièce, il éternue malencontreusement sur la peinture. En voulant effacer sa salive avec son mouchoir, il étale sur la toile une tache d'encre due au stylo qui avait coulé sur celui-ci. Afin de réparer les dégâts, il applique un produit chimique puissant qui efface bel et bien la tache d'encre mais détériore et efface la peinture par la même occasion. Quand il se rend compte qu'il a commis l’irréparable en effaçant le visage de La Mère de Whistler, il tente maladroitement de recréer un visage avec un stylo-bille, mais sans succès. David découvre ce qui s'est passé. Terrifié à l'idée de perdre son emploi et d'être exposé à de lourdes poursuites judiciaires, il s'enivre dans un bar avec Mr Bean. Entre-temps, sa famille est revenue à la maison, David leur ayant manqué. Mais Alison est très déçue de voir son mari revenir ivre chez eux, qui plus est, avec Bean. Son mariage est ainsi mis en danger...

Durant la nuit, Mr Bean se sentant coupable pour tout le mal qu'il a fait, n'arrive pas à dormir. Kevin, qui lui aussi reste éveillé, lui suggère de venir voir des posters dans sa chambre. Cela donne une idée à Bean, idée qui sauverait la carrière de David et lui empêcherait de finir en prison. Il s'introduit dans la galerie, parvient à occuper le garde de sécurité aux toilettes en mettant du laxatif dans son café, et enfin à remplacer la peinture par un poster de ce même portrait. Le lendemain, le plan fonctionne car tout le monde pense qu'il s'agit du vrai tableau et David est aux anges. Cependant, Mr Bean doit faire un discours pour la presse à propos de cette peinture, mais n'a absolument aucune connaissance en art. Fort heureusement, il passe avec brio cette épreuve en improvisant un monologue sentimental et profond, lui faisant gagner l'approbation de la foule. David est désormais rassuré. Mais en demandant où Bean à mis l'original, le lieutenant Brutus les approche alors. Craignant d’abord qu'il soit au courant à propos de la peinture détruite, David tombe des nues quand il apprend que c'est au sujet de sa fille Jennifer. Celle-ci a eu un accident de moto avec son petit ami, Stingo.

Se précipitant à l’hôpital, David rejoint sa femme dans la chambre de Jennifer, cette dernière étant dans le coma. Bean se retrouve seul dans la zone de réception de l’hôpital. En ramassant un stéthoscope tombé accidentellement sur le sol, il est confondu avec un médecin. Il est amené dans une salle d'opération pour une urgence. Le patient se trouve être Brutus (blessé par une arme à feu durant une agression). Bean parvient à retirer la balle de son corps via une procédure peu orthodoxe, qui sauve la vie de Brutus. Cette opération réussie est saluée par le personnel du bloc. David le croise dans le couloir et, ne le reconnaissant pas à cause de sa tenue et de son masque, lui demande de l'aide pour sortir Jennifer du coma, ce dont il parvient grâce à un accident avec un défibrillateur qui l'envoie voler et atterrir sur elle. Reconnaissants de voir leur fille sortie du coma, David et Alison veulent remercier ce qu'ils pensent être un docteur. Ils sont surpris lorsque Bean révèle sa véritable identité. Suivant sa suggestion, ils le récompensent en lui permettant de rester avec eux pendant une autre semaine.

Après avoir passé du bon temps avec toute la famille, la séjour de Bean arrive à sa fin et il est temps pour lui de rentrer à Londres. Arrivé à l'aéroport, Bean et David se disent au revoir et se remercient mutuellement pour tous les bons moments passés ensemble, David disant même à Bean qu'il va beaucoup lui manquer. À son appartement, Bean admire sa chambre qui est maintenant décorée de photos de lui et des Langley. Après avoir « bercé » son ours en peluche Teddy, il s'enfonce dans la couverture de son lit pour ensuite regarder collée sur son mur la peinture originale de La Mère de Whistler qu'il a ruinée, avant de s'endormir.

Après le générique de fin, Bean entre dans la scène pour dire « Oui, normalement, je reste aussi jusqu'à la fin... bye ». Il sort du cadre mais revient peu après en disant « Sauvez-vous maintenant... si vous en avez envie. » Bean regarde sa montre et termine son discours par « Ouh que ça file ! Bye. » avant de s'éloigner, mettant fin au film.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Production déléguée : Rowan Atkinson et Richard Curtis
Coproduction : Rebecca O'Brien

DistributionModifier

Bande originaleModifier

  1. I Love L.A. - Randy Newman
  2. Walking on Sunshine - Katrina and the Waves
  3. I Get Around - The Beach Boys
  4. Yesterday - The Beatles
  5. Bean Theme (Mad Pianos) - Howard Goodall
  6. He's a Rebel - Alisha's Attic
  7. Picture of You (en) - Boyzone
  8. Art for Art's Sake - 10cc
  9. Stuck in the Middle of You - Susanna Hoffs
  10. Have Fun, Go Mad (en) - Blair MacKichan (en)
  11. The Harmonious Blacksmith - Händel

AccueilModifier

Accueil critiqueModifier

Bean
Score cumulé
SiteNote
Metacritic52/100[11]
Rotten Tomatoes44 %[12]
Allociné [13]
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Télérama [14]

Aux États-Unis, le long-métrage a reçu un accueil critique mitigé :

  • Les utilisateurs du site Internet Movie Database ont donné un vote moyen pondéré de 6,510 sur la base de 96 138 critiques[15].
  • La presse américaine sur le site Metacritic a des avis plutôt mitigés, le score obtenu est de 52100 sur la base de 20 avis critiques. Quant au public, il est plutôt reconnaissant en obtenant une moyenne de 6,810 sur la base de 73 évaluations[11].
  • Sur le site agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film bénéficie d'un taux d'approbation de 44 % basé sur 34 opinions (15 critiques positives et 19 négatives) et d'une note moyenne de 5,3210. Le consensus critique du site Web se lit comme suit : « Bean possède un comédien physique terriblement talentueux dans le rôle titre, mais ses agressions constantes et ses bêtises ridicules s'usent rapidement. »[12].

En France, les retours sont défavorables :

  • Le site Allociné recense une moyenne des critiques de 2,85 sur la base 218 critiques de la part des spectateurs[13].
  • Sur le site SensCritique, le long métrage obtient une moyenne de 5,610 sur la base d’environ 10 000 retours du public dont 124 coups de cœur et 525 envies[16].
  • L'hebdomadaire culturel français Télérama recense une moyenne de ses lecteurs de 2,485 pour 699 critiques[14].

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis (1er week-end) 2 255 233 $[3] du 17 au -
  États-Unis
  Canada
45 319 423 $[3] - -
  États-Unis 10 230 000 entrées[17] - -
  Royaume-Uni 28 439 171 $[18] - -
  France

  Paris
20 608 582 $[19]
3 169 258 entrées[4]
558 007 entrées[4]
- -
  Total hors États-Unis 205 893 247 $[3] - -
  Total mondial 251 212 670 $[3] - -

DistinctionsModifier

En 1997, Bean a été sélectionné 3 fois dans diverses catégories et a remporté 2 récompenses[20].

RécompensesModifier

  • Bogey Awards 1997 : Prix Bogey de Platine.
  • Golden Screen 1997 : l'Écran d'or pour les films ayant totalisé 3 millions d'entrées en 18 mois.

NominationsModifier

  • The Stinkers Bad Movie Awards 1997 : pire résurrection d'une émission de télévision.

Autour du filmModifier

  • Le tournage a eu lieu à Londres et Los Angeles du 30 septembre au .
  • Dix ans après ce film, une suite nommée Les Vacances de Mr. Bean est sortie en 2007.
  • Jon Bon Jovi fait une toute petite apparition au début du film, en touriste visitant la National Gallery. Il est cité lors du débat dans la National Gallery, une assistante le propose pour faire un discours destiné au Général. Cependant, David propose le "Docteur" Bean...
  • Certains gags de la série TV ont été réutilisés pour le film, par exemple :
    • Mr. Bean se rase la langue, faisant ainsi référence à l'épisode Les Déboires de Mr. Bean.
    • Lorsqu'il dort sur une chaise au musée, Bean somnole en se levant de sa chaise mais restant genoux pliés puis plongeant sa tête sur le sol (provenant du premier épisode de la série).
    • Lorsqu'il est dans l'avion qui le mène à Los Angeles, Bean récupère un sachet à vomi et s'amuse à le gonfler puis le claquer au-dessus de son voisin de devant qui dort, sans savoir que le jeune garçon a rempli le sachet en ayant vomi peu avant (gag extrait des Nouvelles Aventures de Mr. Bean). Dans le cas de ce gag, le « résultat » est suggéré dans l'épisode télé puis montré dans le film.
    • Quand les Grierson sont invités chez David, Bean décide de cuire une dinde destinée à Thanksgiving et affirme qu'il en a déjà cuisinée une (dans l'épisode Joyeux Noël Mr.Bean). Ce gag a été cependant retiré du montage sur l'édition DVD.
  • Des scènes du film sont issues d'un pilote de série créé par Rowan Atkinson en 1979, Canned Laughter (ce pilote a été diffusé en France dans les années 1990 sous le titre Mr. Bean).
  • La célèbre Mini de Mr. Bean est absente du montage final du film. Les scènes où elle apparaît ont été coupées[Note 2].
  • La voix française de Mister Bean est assurée par Dany Boon tandis que Guy Chapellier avait doublé les rares répliques du personnage dans la série.

Editions en vidéoModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Titre alternatif québécois : Bean: L'ultime film catastrophe.
  2. Bonus de la VHS

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Bean - Société de Production / Sociétés de distribution sur l’Internet Movie Database (consulté le 8 octobre 2020).
  2. (fr) ProCinéma - Consulté le - Site de la société de distribution.
  3. a b c d et e (en) « Budget du film Bean », sur Box Office Mojo.com (consulté le 8 octobre 2020).
  4. a b et c « Budget du film Bean », sur JP box-office.com (consulté le 8 octobre 2020).
  5. (en) Bean - Spécifications techniques sur l’Internet Movie Database (consulté le 8 octobre 2020).
  6. (en) Bean - Dates de sortie sur l’Internet Movie Database (consulté le 8 octobre 2020).
  7. (en) Bean - Guide Parental sur l’Internet Movie Database (consulté le 8 octobre 2020).
  8. (en) « Classification Parentale au Royaume-Uni », sur bbfc.co.uk (consulté le 8 octobre 2020).
  9. « Visa et Classification - Fiche œuvre Bean », sur CNC (consulté le 8 octobre 2020).
  10. a et b Bean sur Allociné (consulté le 8 octobre 2020).
  11. a et b (en) « Critique du film Bean », sur Metacritic.com (consulté le 8 octobre 2020).
  12. a et b (en) « Critique du film Bean », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 8 octobre 2020).
  13. a et b « Critiques des spectateurs du film Bean », sur Allociné (consulté le 8 octobre 2020).
  14. a et b « Critiques du public du film Bean », sur Télérama (consulté le 8 octobre 2020).
  15. (en) Critiques du film Bean sur l’Internet Movie Database (consulté le 8 octobre 2020).
  16. « Critiques du film Bean », sur SensCritique (consulté le 8 octobre 2020).
  17. « BO US de Bean », sur JP's Box-Office (consulté le 8 octobre 2020)
  18. (en) « BO R-U de Bean », sur Box Office Mojo (consulté le 8 octobre 2020)
  19. (en) « BO France de Bean », sur Box Office Mojo (consulté le 8 octobre 2020)
  20. (en) Bean - Distinctions sur l’Internet Movie Database (consulté le 8 octobre 2020).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier