Ouvrir le menu principal
Bataille du Cap Teulada
Description de cette image, également commentée ci-après
Le HMS Ark Royal subissant une attaque d'avions italiens.
Informations générales
Date 27 au 28 novembre 1940
Lieu Mer Méditerranée
Issue bataille indécise
Belligérants
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-UniFlag of Italy (1861-1946) crowned.svg Royaume d'Italie
Commandants
Drapeau du Royaume-Uni James SomervilleFlag of Italy (1861-1946) crowned.svg Inigo Campioni
Forces en présence
1 porte avions
1 cuirassé
1 croiseur de bataille
1 croiseur lourd
5 croiseurs légers
1 croiseur antiaérien
4 destroyers
4 corvettes
4 cargos
1 remorqueur
2 cuirassés
6 croiseurs
14 destroyers
Pertes
1 croiseur lourd endommagé1 destroyer endommagé

Seconde Guerre mondiale

Batailles

Batailles et opérations des campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Front d'Europe de l'Ouest


Front d'Europe de l'Est


Bataille de l'Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise


Théâtre américain

Coordonnées 38° 25′ 39″ nord, 8° 51′ 57″ est

Géolocalisation sur la carte : Méditerranée

(Voir situation sur carte : Méditerranée)
Bataille du Cap Teulada

La bataille du Cap Teulada, qui a eu lieu entre le 27 et le 28 novembre 1940 au large de la ville de Teulada (Sardaigne), fut une confrontation entre le Royaume-Uni et l'Italie lors de la Seconde Guerre mondiale. Aucun des deux camps n'a remporté de nette victoire, bien que les Italiens aient atteint leur objectif en empêchant les Britanniques de rejoindre Malte.

Raison de l’attaqueModifier

Dans la nuit du 11 au 12 novembre, les Britanniques avaient immobilisé ou détruit la moitié des cuirassés de la Regia Marina durant la bataille de Tarente. Jusqu'à cette date les Italiens avaient laissé leur flotte au port l'utilisant comme une menace contre les convois et les navires britanniques. Après cette attaque, réalisant que leur flotte n'était pas plus en sécurité au port qu'au combat, les Italiens commencèrent à utiliser leurs unités restantes.

Le 17 novembre, la flotte italienne, comprenant deux cuirassés (Vittorio Veneto et Giulio Cesare) et un certain nombre d'autres unités, était sur le point d'intercepter des croiseurs et deux porte-avions (les HMS Ark Royal et Argus) de la Royal Navy, en partance pour livrer des avions à Malte (l'opération Blanche). Le convoi britannique, prévenu de leur approche, fit immédiatement demi-tour et revint à Gibraltar, en envoyant plusieurs avions (2 Blackburn Skua et 12 Hawker Hurricane) prématurément. Par conséquent, neuf avions (1 Blackburn Skua et 8 Hawker Hurricane) ont été perdus en mer par manque de carburant, avant d'atteindre leur destination. Sept aviateurs périrent.

Cette intervention italienne, empêchant le renfort aérien de Malte, contraria sérieusement les plans britanniques pour le prochain convoi à destination de Malte ("Operation Collar"). Ce dernier fut alors reformé avec beaucoup plus d'appui, par la venue de navires de guerre de Gibraltar (la Force H), et d'Alexandrie (la Force D). Le convoi en provenance de Gibraltar fut repéré par les Italiens, qui prirent de nouveau la mer afin de l'intercepter.

DéroulementModifier

Voir aussiModifier

Source et bibliographieModifier

Liens externesModifier