Ouvrir le menu principal
Bataille des ponts

Informations générales
Date
Lieu entre Al Jahra et Salmi, Koweït
Issue Victoire irakienne
Belligérants
Flag of Iraq (1991–2004).svg IrakDrapeau du Koweït Koweït
Commandants
Flag of Iraq (1991–2004).svg Colonel Ghazi Mouhsen Marzouq
Flag of Iraq (1991–2004).svg Colonel Ra'aad Majid Al-Hamdany
Drapeau du Koweït Colonel Salem Masoud Al-Sorour
Pertes
25 chars T-72 détruits
15 T-55 et T-62 détruits
10 tués
2 chars détruits
4 tués
35 blessés

Guerre du Golfe

Batailles

Invasion irakienne du Koweït :
Intervention des forces de la Coalition :
Incidents après le cessez-le-feu :
Coordonnées 29° 20′ 23″ nord, 47° 36′ 54″ est

La bataille des ponts, également connue sous le nom de bataille de Jal Atraf est livrée le entre les forces irakiennes et koweïtiennes pendant la guerre du Golfe.

À 4h30 le , la 35e brigade blindée koweïtienne reçoit l'ordre d'arrêter en urgence la progression des colonnes de la garde républicaine irakienne dans la ville d'Al Jahra, à l'ouest de Koweït City. À 6h00, un bataillon koweïtien de 35 chars FV4201 Chieftain (un 36e est tombé en panne lors du départ), ainsi qu'une compagnie de BMP-2 et une batterie de sept obusiers automoteurs M109A2 de 155 mm, principalement composés de bidounes, sont déployés près de la ville.

La force blindée de la brigade est composé du 7e bataillon disposant de 25 chars, dans trois compagnies de sous-effectif, et du 8e bataillon qui avait juste une compagnie de dix chars. Le 7e bataillon qui était en tête s’est déployé dans des positions alignées, près d’un cimetière, entre la ville d’Al Jahra et la crête de Mutlaa. Une autoroute à six voies descendait de la crête en diagonale jusqu'à Al Jahra, puis reliait une rocade. Il y avait un poste de police à côté de la route sur la crête et l'on envoya un véhicule de reconnaissance à cet endroit. Il a rapporté qu'une colonne d'Irakiens avançant sur la route était la 1re Division blindée Hammourabi de la garde républicaine irakienne. Alors que les Irakiens atteignaient la rocade à 6h45, le 7e bataillon ouvrit le feu à une distance de 1 500 m.

Les colonnes irakiennes sont prises en embuscade par les forces koweïtiennes qui parviennent à ralentir leur progression. Toutefois, alors que la 2e division blindée al-Medinah al-Munawera menace de les encercler, les Koweïtiens battent en retraite en Arabie saoudite, manquant de munitions et de logistique et franchissent la frontière en Arabie saoudite à 16h30 alors qu'elle à perdu deux chars durant ce combat[1],[2].

Le dernier des trente-six chars Chieftain déployés continue de se battre jusque dans l'après-midi du .

Notes et référencesModifier

  1. The Battle of the Bridges, U.S. Army Armor Center, september–october 1995, 26–32 p. (lire en ligne)
  2. The History of Kuwait, (ISBN 0313340730, lire en ligne), p. 88

Articles connexesModifier

Liens externesModifier