Bataille de la Neches

Bataille de la Neches

Informations générales
Date et
Lieu près de la ville actuelle de Tyler, Texas
Issue Victoire texane
Belligérants
Drapeau de la République du Texas République du TexasCherokees
Commandants
Kelsey H. Douglas.
Thomas Jefferson Rusk
Edward Burleson
Chef Bowles

Guerre Cherokee

La bataille de la Neches, qui eut lieu les et près du cours supérieur de la Neches au Texas, est le principal affrontement de la guerre Cherokee de 1839. Ce conflit débute lorsque le président de la République du Texas Mirabeau B. Lamar annonce que les Cherokees qui occupent des terres sans titre officiel dans l'Est du Texas doivent être expulsés.

Après l'échec de négociations, des troupes commandées par le général Thomas Jefferson Rusk sont envoyées sur place pour occuper les terres tribales. Le meneur des Cherokees, Chef Bowles, conduit l'évacuation de son peuple mais dans la soirée du , ils sont attaqués à quelques kilomètres à l'ouest de la ville actuelle de Tyler. Le lendemain, les Cherokees sont totalement défaits, avec une centaine de morts côté cherokee dont le chef Bowles. La plupart des survivants s'enfuient alors vers le Territoire indien (actuel Oklahoma).

ContexteModifier

À la fin du xviiie et au début du xixe siècle, face à la pression croissante des colons européens sur leurs terres, des groupes de Cherokees choisissent de franchir le fleuve Mississippi pour s'installer dans le Missouri puis en Arkansas et enfin dans l'Est du Texas qui est alors une province mexicaine[1]. Dans les années qui suivent leur arrivée, leur chef Richard Fields suivi par Chef Bowles tentent d'assurer des titres pour les terres qu'ils occupent auprès des autorités mexicaines mais sans succès[1].

En 1831, inquiets de la menace que constitue l'arrivée importante de colons venant des États-Unis au Texas, le gouvernement mexicain envisage d'accorder des titres de propriété aux Cherokees, afin de créer une zone tampon occupée par les Amérindiens entre le Texas et les États-Unis mais la révolution texane de 1835-1836 vient interrompre la procédure[1]. Le , Samuel Houston et John Forbes, représentant le gouvernement provisoire du Texas, signent un traité avec les Cherokees leur garantissant le droit d'occuper leurs terres mais cet accord est rejeté par le Sénat le [2].

Après la révolution, des rumeurs font état de contacts entre les Amérindiens et les autorités mexicaines, faisant craindre aux texans une conspiration contre la jeune république. En 1839, le nouveau président du Texas Mirabeau B. Lamar annonce que les Cherokees doivent être expulsés, de gré ou de force. En , après l'échec de négociations, des troupes sous le commandement d'Edward Burleson, Willis H. Landrum et Thomas Jefferson Rusk sont dépêchées sur place avec ordre d'expulser les Amérindiens vers le territoire de l'Arkansas[2].

BatailleModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Sibley 1965.
  2. a et b (en) « Cherokee War », sur tshaonline.org.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Mary Whatley Clarke, Chief Bowles and the Texas Cherokees, Norman, University of Oklahoma Press, (ISBN 0-8061-0962-9, OCLC 1013228096, lire en ligne).
  • (en) Dianna Everett, The Texas Cherokees : a People Between Two Fires, 1819-1840, Norman, University of Oklahoma Press, , 173 p. (ISBN 9780806127200, OCLC 1282307015).
  • (en) Stephen L. Moore, Last Stand of the Texas Cherokees : Chief Bowles and the 1839 Cherokee War in Texas, Garland, RAM Books, , 213 p. (ISBN 9780981899152, OCLC 373475052).
  • (en) Mabilyn M. Sibley, « The Texas-Cherokee War of 1839 », East Texas Historical Journal, vol. 3, no 1,‎ , p. 18-33 (lire en ligne).

Liens externesModifier