Bataille de l'Acul

La bataille de l'Acul se déroula pendant la Révolution haïtienne.

La batailleModifier

À la suite d'une tentative repoussée à Port-de-Paix, le général britannique John Whitelocke décide d'attaquer la forteresse de l'Acul, située à une lieue de la ville de Léogâne. Les 13e, 20e, 49e et 62e régiments britanniques, composés de soldats européens, débarquent dans cette ville puis marchent le fort. Celui-ci est pris d'assaut après un combat de trois heures au cours desquelles se distinguent le baron de Montalembert, le colonel Spencer, le capitaine Vincent, les compagnies d'élite du 49e et l'infanterie légère de la garde royale et du 49e. Un jeune noir républicain met cependant le feu dans la poudrière du fort ce qui provoque une explosion qui tue 60 soldats anglais[1].

BibliographieModifier

NotesModifier