Bataille de Tornio

bataille de 1944
Bataille de Tornio
Épisode la la Guerre de Laponie
Description de cette image, également commentée ci-après
Soldats finlandais.
Informations générales
Date -
Lieu Région de Kemi-Tornio, Finlande
Belligérants
Drapeau de l'Allemagne nazie Allemagne nazieDrapeau de la Finlande Finlande
Commandants
Generalmajor Matthias KräutlerGénéral Siilasvuo
Forces en présence
7 000 personnes
11 tanks et pièces d'artillerie
12 500 personnes
Pertes
500 morts
1 600 blessés
400 capturés
4 tanks
375 morts
1 400 blessés
23 capturés

Batailles

Guerre de Laponie

La Bataille de Tornio (1er - ) a eu lieu pendant la guerre de Laponie ; elle fut le premier engagement majeur entre l'Allemagne nazie et la Finlande, bien que les hostilités avaient débuté en d'autres lieux[1].

SituationModifier

Bien que l'ouverture des combats ait déjà débuté à la mi-septembre à Gogland entre les troupes finlandaises et allemandes, les relations entre les deux belligérants en Laponie n'étaient pas conflictuelles. L'intérêt des Allemands en Laponie finlandaise était de garder la province Petsamo pour ses mines de nickel. D'autre part, les troupes allemandes et finlandaises ont combattu ensemble durant trois années, il en est résulté de bonnes relations entre les deux armées. Jusqu'à la bataille de Tornio, les troupes finlandaise et allemandes ont effectué des « manœuvres d'automne » au cours desquelles Allemands et Finlandais manifestaient le souhait de maintenir des relations pacifiques.

Cependant, les Finlandais ont été obligés, suite au traité de paix qu'ils ont passé avec l'Union Soviétique, de repousser les troupes allemandes de leur territoire. C'est ainsi que l'invasion de Tornio a été planifiée et exécutée pour surprendre les Allemands et ouvrir un front à l'arrière le long de la frontière suédoise. Le lieutenant-général Siilasvuo, officier chargé des opérations en Laponie, a prévu un ambitieux assaut près de Tornio et concomitamment, une attaque sur Kemi. Les deux opérations avaient Oulu comme base. Les Finlandais utilisèrent trois navires cargos, avec pour armement une mitrailleuse anti-aérienne dans chaque navire. Ils n'eurent aucun support aérien ou naval durant la traversée de 80 miles entre Oulu et Tornio.

Rapport de forceModifier

Force allemandeModifier

Les forces allemandes étaient regroupées sous la division Kräuler. Elles étaient composées du 1er bataillon de la 139e brigade de chasseurs alpins (Gebirgsjäger-Brigade 139), du 6e bataillon de chasseurs (Jäger-Bataillon 6, du 6e bataillon SS de reconnaissance alpine (SS-Gebirgs-Aufklärungs-Abteilung 6), et du 6e bataillon SS d'infanterie (SS-Schützen-Bataillon « Nord » 6). Dû à la pression finlandaise venant seulement du sud, le 6e SS de reconnaissance alpine a pu être déplacé vers Tornio, tandis que le reste des forces est resté à combattre l'avancée finlandaise[2].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Battle of Tornio » (voir la liste des auteurs).

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Kaila, T. (1950) Lapin sota. WSOY.
  2. Hyvönen 1991, p. 32-33.

BibliographieModifier

Liens externesModifier