Bataille de Taller

La bataille de Taller est le nom d'un combat militaire important qui a opposé vers 982 ou 983[1],[n 1] à Taller le duc Guillaume Sanche de Gascogne à des Vikings.

Représentation de Vikings datant du IXe ou du Xe siècle (Les Danois sur le point d'envahir l'Angleterre. Illustration d'Alexis Master, dans Abbon de Fleury, Passio Sancti Edmundi, Regis Orientalium Anglorum et Martyris).

PrésentationModifier

Lors d'une première expédition, les Vikings, remontent l'Adour et ravagent tout sur leur passage : Bayonne, Dax, Bazas, Condom. Ils reviennent quelques années après mais ils sont repoussés, l'effet de surprise ne jouant plus en leur faveur. Ils préparent alors une nouvelle attaque[2].

Ils débarquent cette fois-ci à Capbreton et se dirigent vers la Chalosse. Guillaume Sanche, duc de Gascogne, part à leur rencontre avec ses troupes et la confrontation a lieu à Taller. Selon la légende, saint Sever apparaît au cours de la bataille et harangue les troupes gasconnes, les conduisant à la victoire[2].

Le cartulaire de Saint-Pierre de Condom (première moitié du XIe siècle) est le seul texte indiquant le lieu, sans certitude que ce lieu soit Taller près de Castets dans les Landes :

« Guillelmus Sanctii successit et totius promeruit culmen honoris. Cuius in diebus gens perfida Normannorum christicolis jam nomine magis quam opibus unita maritima littora circumiens Guasconiae fines invasit et in quadam vasta planitie Taleras. Concedit dictus Guillelmus Sanctii quos ille aggressus tanta cede in eadem planitie solitudinis mactavit ut magis hodie videatur operta in locis quamplurimis ossibue occisorum quam cespitibus herbarum agrestibus hac ergo plaga correcti non potuerunt [...] Facus ergo Guillelmus princeps patrie. »

— Extrait du cartulaire de Condom, compilé vers 1380 ; cité dans La bataille de Taller, sur landesenvrac.

Cette victoire du duc, obtenue au prix de pertes humaines importantes, affermit considérablement son pouvoir en Gascogne et permet une réorganisation religieuse de son duché autour de l'abbaye de Saint-Sever[n 2], dont la fondation résulterait d'une promesse faite par Guillaume Sanche à l'occasion de cette bataille[3].

Notes et référencesModifier

Notes
  1. Le cartulaire de Condom revendique aussi la possession d'une relique vénérée : une croix prise lors de la bataille sur un chef ennemi nommé Airald et offerte à l'abbaye. Le récit des circonstances de la donation de cette croix précise que l'affrontement eut lieu dans une plaine appelée Talleras.

    « Parmi eux se trouvait un très redoutable normand appelé Airald [= Harald] qui protégé par sa cuirasse et ses armes paraissait invulnérable : les traits le touchaient mais ne le blessaient pas. Enfin il fut fait prisonnier et, sous sa cuirasse, on vit pendre à son cou la croix du Seigneur, alors qu'il en était indigne. Sitôt qu'elle lui fut retirée, il mourut. Le comte [Guilhem-Sants] offrit alors ce bois porteur de vie à notre monastère [St-Pierre de Condom]. Depuis, il apporte le salut, car on a reconnu sa vertu contre l'incendie, la tempête, et, aspergé de vin, dans le rétablissement des malades. On nomme toujours cette croix du nom du guerrier qui la portait. Guilhem devint ainsi prince de la province… »

    — Extrait du cartulaire de Condom, compilé vers 1380 ; cité dans La bataille de Taller, sur landesenvrac.

  2. Voir aussi l'article sur le « « clocher porche de Mimizan », section « Historique de l'abbaye Sainte-Marie » » (cliquer sur le bandeau de la boite déroulante « Historique de l'abbaye »).
Références
  1. Marca cite l'acte de fondation de l'abbaye de Saint-Sever : Pierre de Marca, Histoire du Béarn, , sur gallica (lire en ligne), chap. 7, livre III, p. 215.
  2. a et b Jean Peyresblanques, Contes et légendes des Landes, éd. David Chabas, , 201 p..
  3. La bataille de Taller, sur landesenvrac.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • [Lewis 2021] (en) Stephen M. Lewis, Vikings in Aquitaine and their connections, ninth to early eleventh centuries [« Les vikings en Aquitaine et leurs connexions, IXe — début XIe siècles »] (thèse de doctorat en Histoire, Histoire de l'art et Archéologie, dir. Pierre Bauduin), École doctorale « histoire, mémoire, patrimoine, langage » (Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime) / Université de Caen Normandie (établissement de préparation) / Centre Michel de Boüard (laboratoire du Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales, Caen), Normandie Université, , 869 p. (lire en ligne [PDF] sur tel.archives-ouvertes.fr), p. 631-635 (dans chap. 15 « The History of the Abbots of Condom and the supposed location of a legendary battle at Taller »).

Lien externeModifier