Ouvrir le menu principal

La bataille de Paya ou des Thermopyles de Paya ou du Fort de Paya, est le premier affrontement de la Campagne libératrice de la Nouvelle-Grenade, livrée le aux abords de Paya, dans l'actuel département de Boyacá.

DéroulementModifier

Le colonel Antonio Arredondo est mandaté par Simón Bolívar pour prendre la ville et le chemin qui permet de traverser le páramo de Pisba et marcher sur Tunja et Bogota.

La troupe de 600 soldats, prend la tranchée qui protégeait la ville et le chemin par trois fronts, mettant en fuite la petite troupe royaliste en direction de Labranzagrande.

HommageModifier

L'hymne national de la Colombie, dans sa neuvième strophe, dédie les premiers vers à cette bataille :

Paroles officielles en espagnol Paroles traduites en français
Couplet IX Couplet IX

La patria así se forma, termópilas brotando;
constelación de cíclopes su noche iluminó.
La flor estremecida, mortal el viento hallando,
debajo los laureles seguridad buscó.

La patrie se forme ainsi, jaillissant des Thermopyles;
Une constellation de cyclopes a éclairé la nuit.
La fleur est ébranlée à la rencontre du vent mortel,
et elle recherche la sécurité sous les lauriers.