Ouvrir le menu principal

Bataille de Nahavand

combat du VIIe siècle entre les arabes musulmans et l'empire sassanide
Bataille de Nahavand
Description de cette image, également commentée ci-après
Peinture du château de Nahavand (en), qui fut l'un des derniers bastions sassanides
Informations générales
Date 642 / 21 AH
Lieu Nahavand, près de Hamedan, Iran
Issue Victoire décisive du califat[1]
Belligérants
Black flag.svg Califat rachidunDerafsh Kaviani.png Empire sassanide
Commandants
Sa`d ibn Abi Waqqas
Al-Nu'man ibn Muqrin (en) [2]
Toulaïha ibn Khouwaïlid ibn Nawfal al-Asadi (en) [3]
Al-Qaqa ibn Amr al-Tamimi (en)
Amr ibn Ma'adi Yakrib (en) [4]
Pirouz Khosro (en)
Mardanchah (en)
Forces en présence
30 000 hommes[5]100 000[6] à 120 000 hommes[7]
Pertes
Élevées[8],[9]Élevées[8]

Conquête musulmane de la Perse

Batailles

Bataille du pont - Bataille d'al-Qadisiyya - Bataille de Jalula - Bataille de Nahavand

La bataille de Nahavand (aussi transcrit Nihawend ou Nehavend) a eu lieu en 642 / 21 AH entre les arabes musulmans et l'empire perse zoroastrien des Sassanides. Les arabes furent victorieux, ce qui conduisit à la conquête de la Médie à l'Expansion de l'islam en Perse. Depuis cette bataille est connue par les musulmans comme étant "la victoire des victoires".

On ne connaît que peu de choses de la bataille : Dans son ouvrage Parvaneh Pourshariati indique que le roi persan Yazdgard III avait environ 50 000 hommes commandés par le général Firuzān (i. e: Pérozân) un dynaste du Fars assisté du dynaste arménien Varaz-Tiroç II Bagratouni et d'un autre chef Pārsig Bahman Jādhuyih, face à une armée musulmane commandée par Nu'aym b. Muqarrin qui ne totalisait que 30 000 hommes. Les Persans se sont fait encercler, puis prendre au piège dans une vallée étroite ils auraient perdu près de 20 000 hommes dont leur général en chef.

Cette défaite eut pour conséquence la perte de la Médie et la fuite du roi Yazdgard III vers le sud de son empire.

Notes et référencesModifier

  1. The Expansion of the Saracens-The East, C.H. Becker, The Cambridge Medieval History: The Rise of the Saracens and the Foundation of the Western Empire, Vol. 2, ed. John Bagnell Bury, (MacMillan Company, 1913), 348.
  2. Iran, Arab Conquest of (636-671), Adam Ali, Conflict and Conquest in the Islamic World: A Historical Encyclopedia, Vol.1, ed. Alexander Mikaberidze, (ABC-CLIO, 2011), 406.
  3. Islamic desk reference, By E. J. van Donzel, pg.458
  4. "The fall of Persia", Vol. 2, ed. Sayyid Ali Al-Jumjumani
  5. « Battle of Nahāvand », Encyclopædia Britannica (consulté le 19 septembre 2010)
  6. John Laffin, Brassey's Dictionary of Battles, (Barnes & Noble, 1995), 306.
  7. Parvaneh Pourshariati, Decline and Fall of the Sasanian Empire, (I.B.Tauris, 2009), 216.
  8. a et b Iran in the Early Islamic Period, Michael G. Morony, The Oxford Handbook of Iranian History, ed. Touraj Daryaee, (Oxford University Press, 2012), 211.
  9. http://www.iranicaonline.org/articles/arab-ii

BibliographieModifier

  • (en) Parvaneh Pourshariati, Decline and fall of the Sassanian Empire, I. B. Taurus and Co Ltd, Londres, 2008 (ISBN 9781845116453), « The battle of Nihavand », p. 241-243.