Ouvrir le menu principal

Bataille de Mayence (406)

Bataille de Mayence (406)

Informations générales
Date
Lieu Mogontiacum (actuelle Mayence, en Allemagne)
Issue Victoire des Vandales, Alains et Suèves
Belligérants
Fédérés francsVandales
Suèves
Alains
Commandants
InconnuesGodégisel
Respendial
Forces en présence
InconnuesInconnues
Pertes
Inconnues20 000 vandales tués dans le premier accrochage (d'après Grégoire de Tours)[1]

Déclin de l'Empire romain d'Occident

Batailles

Coordonnées 50° 00′ nord, 8° 16′ est

La bataille de Mayence a lieu le entre les fédérés francs, et une alliance de Vandales, Suèves et Alains à Mogontiacum (l'actuelle Mayence, en Allemagne). L'affrontement, brièvement décrit par Grégoire de Tours dans son Histoire des Francs, est remporté par les Vandales et leurs alliés Alains et leur ouvre la voie à l'invasion de la Gaule romaine.

ContexteModifier

Article connexe : Invasions barbares.

Les incursions des Francs sur le Rhin sont devenues si fréquentes que les Romains ont commencé à les établir à leurs frontières afin de les contrôler[2]. En 292, Constance Chlore a vaincu les Francs qui s'étaient installés à l'embouchure du Rhin[3] et les a transférés dans la région voisine de Toxandrie.

Le roi vandale Hasding Wisimar lutte contre les navires Goths venant de l'Est menés par Gébéric, qui attaquent ses territoires. Wisimar est mort dans la lutte contre les Goths et les tribus vandales qui ne voulaient pas être mises sous tutelle ont dû se rendre en territoire impérial et se sont installées en Pannonie. Au début du ve siècle, les Vandales abandonnent la Pannonie, pour rejoindre les Suèves et Alains et envahir la Gaule romaine.

Une grande partie des troupes frontalières ont été transférées en Italie en 406 par le général Stilicon pour faire face à l'attaque des Goths et des Huns commandés par Radagaise dans la péninsule italienne[4].

BatailleModifier

D'après le récit de Grégoire de Tours, les Francs, alors fédérés de Rome, ont tendu une embuscade aux Vandales pendant qu'ils passaient le Rhin gelé et ont tué leur roi, Godégisel[5], avec 20 000 hommes. Les Vandales sont sauvés de justesse par leurs alliés Alains, sous le commandement de roi Respendial, qui repoussent les Francs.

ConséquencesModifier

La bataille est remportée par les Vandales et Alains et leur ouvre le chemin qui mène à l'invasion de la Gaule romaine[4]. Ils sont arrivés en Hispanie à l'automne 409[6].

RéférencesModifier

  1. Grégoire de Tours, Histoire des Francs, t. II (lire en ligne)
  2. Perry 1857, p. 46.
  3. Perry 1857, p. 50.
  4. a et b (en) Peter Heather, The Fall of the Roman Empire: A New History, Pan Macmillan, , 592 p. (ISBN 9780330529839, lire en ligne), p. 205
  5. (de) August Joseph Ludwig Graf von Wackerbarth, Walhalla, oder Wunderbare Begebenheiten ausserordentlicher Menschen, in der Waltherschen Hofbuchhandlung, , 218 p. (lire en ligne), p. 177
  6. (en) E. A. Thompson, Romans and Barbarians: The Decline of the Western Empire, Univ of Wisconsin Press, , 329 p. (ISBN 9780299087043, lire en ligne), p. 293

BibliographieModifier

  • (en) Perry, The Franks, from their first appearance in history to the death of King Pepin, Рипол Классик,‎ , 508 p. (ISBN 9785877394957, lire en ligne)