Ouvrir le menu principal
Bataille de García Hernández
Description de l'image Garcia_Hernandez.svg.
Informations générales
Date
Lieu Garcihernández, Espagne
Issue Victoire britannique
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire françaisDrapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande
Commandants
Maximilien Sébastien FoyGeorge Bock
Forces en présence
4 000 hommes1 770 hommes
Pertes
1 100 à 1 600 tués, blessés ou prisonniers116 à 127 tués, blessés ou disparus

Guerre d'indépendance espagnole

Batailles

Campagne de Castille (1811-1812)

La bataille de García Hernández se déroule le 23 juillet 1812 à Garcihernández, en Espagne, dans le cadre de la guerre d'indépendance espagnole. Elle oppose un corps d'infanterie français commandé par le général Maximilien Sébastien Foy à la cavalerie anglo-allemande du général George Bock. L'affrontement se solde par une victoire britannique.

Contexte de la batailleModifier

 
Dragons lourds de la King's German Legion, par Richard Knötel.

L'armée alliée commandée par Arthur Wellesley a remporté la veille une victoire décisive sur l'armée impériale du maréchal Auguste Marmont à la bataille des Arapiles. Les 1er et 2e régiments de dragons de la King's German Legion menés par George Bock se lancent alors à la poursuite des troupes françaises en retraite.

RésultatsModifier

Selon les chiffres de l'historien Charles Oman, l'armée impériale du général Foy compte environ 200 tués et blessés, et 1 400 hommes sont faits prisonniers. Bock, quant à lui, déplore 54 tués et 62 blessés[1]. D'autres sources font état du côté britannique de 52 tués, 69 blessés et 6 disparus, et de 1 100 pertes (blessés, tués ou prisonniers) du côté français[2].

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Oman 1993, p. 102
  2. Smith 1998, p. 381

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexesModifier