Bataille de Diersheim

La bataille de Diersheim a lieu du 20 au 21 avril 1797 près de Diersheim, dans l'actuel Bade-Wurtemberg. Là s’affrontent 48 500 Français sous les ordres de Jean-Victor Moreau et 24 000 Autrichiens commandés par Anton Sztáray de Nagy-Mihaly (en). Les deux camps perdent environ 3 000 soldats dans la bataille, et l'Autriche perd également 13 canons. Le général autrichien Wilhelm von Immens est tué pendant la bataille et Anton Sztáray est grièvement blessé. La bataille de Diersheim est en fait inutile et constitue une perte en vies humaines, puisque Napoléon Bonaparte a signé le traité de Leoben trois jours plus tôt, à l’origine d’un cessez-le-feu entre l'Autriche et la France. Toutefois, la réputation de Moreau s’améliore grâce cette victoire durement remportée.


BibliographieModifier

  • Friedrich Kößler: Das Rhein- und Grenzdorf Diersheim. Schreibmaschinenmanuskript 1938.
  • Friedrich Kößler: Diersheim. Schnoog, Diersheim 1994. (ISBN 3-9803985-1-X); Erweiterte Zweitausgabe von Das Rhein- und Grenzdorf Diersheim mit Ergänzungen von Lieselotte Simon, Kurt Bleß und Helga Grampp-Weiß
  • Gerhard Waag: Kleines Diersheimer Geschichtsbuch. Schreibmaschinenmanuskript erstellt anlässlich des Waag-Familientreffens am 22. und 23. April 1989
  • Nikolaus Honold & Kurt Schütt: Chronik der Stadt Rheinau. s.L. 1988


RéférencesModifier