Ouvrir le menu principal
Bataille de Castel-Nuovo

Informations générales
Date
Lieu Castlelnuovo (Monténégro)
Issue Victoire française et destruction du village
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire françaisDrapeau de l'Empire russe Empire russe
Flag of the Prince-Bishopric of Montenegro2.svg Principauté ecclésiastique du Monténégro (en)
Commandants
Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont
Forces en présence
6 000 hommes6 000 russes et 8 000 à 10 000 monténégrins
Pertes
Assez faiblesTrès élevées surtout chez les Monténégrins

Quatrième Coalition

Batailles

Cap-Vert (navale) · San Domingo (navale) · Río de la Plata


Campagne de Dalmatie (1806-1807)
Raguse · Castel-Nuovo

Campagne de Prusse (1806)
Saalbourg et Schleiz · Saalfeld · Auerstaedt · Iéna · Halle · Magdebourg · Lübeck · Glogau · Golymin · Pułtusk · Stralsund

Campagne de Pologne (1807)
Eylau · Ostrołęka · Dantzig · Guttstadt · Heilsberg · Friedland

Traité de Tilsit

La bataille de Castel-Nuovo est une bataille des guerres napoléoniennes qui eut lieu le à Castel-Nuovo (Herceg Novi) , dans l'actuel Monténégro.

En septembre 1806, Marmont apprend que les Russes, ayant reçu des renforts de Corfou, se trouvent en force à Castel-Nuovo. Il laisse à Raguse les blessés et part avec 5 000 hommes. Après une marche de nuit retardée par la pluie, les troupes françaises se trouvent au lever du jour à Gruda, où l’on[Qui ?] sait trouver les Russes. La célérité de l’action de Marmont lui permet de repousser l'attaque russe en limitant les pertes françaises.

Le , Marmont se dirige vers Castel-Nuovo. Les hauteurs étant enlevées par les troupes d’élite[Qui ?], la colonne qui avançait par la vallée débouche et arrive sur une ligne de 4 000 Russes rangés en ordre de bataille. Les régiments français, confrontés à une armée russe bien supérieure en nombre, combattent très efficacement, notamment les tirailleurs du 79e. Les Russes sont obligés d’évacuer la place et de rembarquer.

BibliographieModifier

Philippe Le Bas, L'Univers. France : dictionnaire encyclopédique. T. 4, CAI-CHA, Paris, Firmin Didot frères, 1840-1845, 15 vol. dont 3 de planches ; in-16 (lire en ligne)