Bataille d'Ellendun

Bataille d'Ellendun
Description de cette image, également commentée ci-après
La bataille d'Ellendun vue par George Derville Rowlandson (en) (illustration du livre Story of the British Nations édité par Walter Hutchinson (en) dans les années 1920).
Informations générales
Date 825
Lieu Wroughton (Wiltshire)
Issue victoire du Wessex
Belligérants
MercieWessex
Commandants
BeornwulfEcgberht
Coordonnées 51° 31′ 30″ nord, 1° 47′ 31″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Wiltshire
(Voir situation sur carte : Wiltshire)
Bataille d'Ellendun
Géolocalisation sur la carte : Angleterre
(Voir situation sur carte : Angleterre)
Bataille d'Ellendun

La bataille d'Ellendun, ou bataille de Wroughton, se déroule en 825 près de Wroughton, dans le Wiltshire. Elle oppose deux rois anglo-saxons : Beornwulf de Mercie et Ecgberht de Wessex. La victoire du second lui permet de prendre le contrôle des royaumes du sud-est de l'Angleterre jusqu'alors soumis à l'autorité de la Mercie.

ÉtymologieModifier

Le toponyme Ellendun est composé des éléments vieil-anglais ellen « sureau » et dun « colline » (down en anglais moderne).

ContexteModifier

Durant la majeure partie du VIIIe siècle, le royaume de Mercie, qui occupe les Midlands, étend son autorité sur les petits royaumes du sud-est de l'Angleterre : le Kent, le Sussex, l'Essex et l'Est-Anglie. Le Wessex est le seul royaume du sud de l'Angleterre à conserver son autonomie vis-à-vis de la Mercie. L'hégémonie mercienne vacille à la mort du roi Offa (757-796), mais son successeur Cenwulf (796-821) parvient à la rétablir. Son frère Ceolwulf Ier ne règne que deux ans (821-823) avant d'être déposé au profit de Beornwulf, d'ascendance inconnue.

DéroulementModifier

La Chronique anglo-saxonne ne rapporte la bataille que de manière très laconique :

« Et la même année, le roi Ecgberht et le roi Beornwulf s'affrontèrent à Ellendun, et Ecgberht remporta la victoire ; et un grand massacre eut lieu[1]. »

La traduction latine de la Chronique réalisée par Æthelweard apporte une information supplémentaire : elle indique que Hun, l'ealdorman du Somerset, trouve la mort lors de cet affrontement[2].

Le site de la bataille suggère qu'il s'agit d'une tentative d'invasion mercienne du Wessex qui a échoué[3].

ConséquencesModifier

Ellendun marque la fin de la suprématie mercienne sur le sud de l'Angleterre et le début de celle du Wessex. Après la bataille, Ecgberht envoie son fils Æthelwulf, l'évêque Eahlstan et l'ealdorman Wulfheard à la conquête du Kent. Il en chassent le roi Baldred, peut-être un membre de la famille de Beornwulf. Les habitants du Sussex, du Surrey et de l'Essex se soumettent à l'autorité d'Ecgberht et constituent par la suite un sous-royaume du Wessex confié à Æthelwulf, tandis que l'Est-Anglie se révolte contre la tutelle mercienne. Beornwulf est tué avant la fin de l'année 825 en tentant de mater cette rébellion[4].

RéférencesModifier

  1. Swanton 1996, p. 60-61.
  2. Swanton 1996, p. 60.
  3. Ryan 2013, p. 241.
  4. Ryan 2013, p. 240-241.

BibliographieModifier