Ouvrir le menu principal

Bataille d'Appomattox Court House

bataille de la guerre de Sécession
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Appomattox (homonymie).
Bataille d'Appomattox
Description de cette image, également commentée ci-après
Les troupes de l'Union devant Appomattox Court House par Timothy O'Sullivan
Informations générales
Date
Lieu Appomattox Court House
Issue Victoire de l'Union, capitulation de l'Armée de Virginie du Nord.
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-UnisDrapeau des États confédérés d'Amérique États confédérés
Commandants
Ulysses S. GrantRobert E. Lee
Forces en présence
150 000 hommes28 000 hommes
Pertes
164 morts ou blessés[1]500 morts et blessés[1]
27 805 prisonniers

Guerre de Sécession

Batailles

Campagne d'Appomattox Coordonnées 37° 22′ 40″ nord, 78° 47′ 40″ ouest

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Bataille d'Appomattox

Géolocalisation sur la carte : Virginie

(Voir situation sur carte : Virginie)
Bataille d'Appomattox

La bataille d'Appomattox est la dernière bataille de la campagne d'Appomattox pour l'Armée de Virginie du Nord du général confédéré Robert E. Lee avant qu'il ne se rende au lieutenant-général Ulysses S. Grant. La signature des documents de reddition s'est produite dans le salon de la maison possédée par Wilmer McLean dans l'après-midi du . Le , une cérémonie formelle marque la reddition de l'Armée de Virginie du Nord, avec liberté conditionnelle de ses chefs et hommes, ce qui dans les faits (vu que l'armée de Lee était la plus importante de celles qui restaient à la Confédération) met fin à la guerre de Sécession, même si les combats ne cessèrent pas immédiatement sur l'ensemble du territoire américain à cette même date.

ContexteModifier

 
Salon (reconstruit) de McLean où le général confédéré Robert Lee signa la capitulation. Il s'assit à la table avec le dessus en marbre, à gauche ; Ulysses S. Grant s'assit à la table du côté droit.

Le , la cavalerie du major-général Philip Sheridan déborde le flanc des troupes de Lee lors de la bataille de Five Forks. Le jour suivant, l'armée de Grant fait une percée décisive marquant la fin du siège de Petersburg. Lee abandonne Petersburg et Richmond et marche vers l'ouest en direction de la gare d'Appomattox, où un train chargé de provisions l'attend. De là, il espère pouvoir partir vers le sud afin de rejoindre l'armée du général Joseph E. Johnston en Caroline du Nord. Le , la cavalerie de l'Union commandée par le brigadier-général George Armstrong Custer prend et brûle les trois trains de provisions qui attendent l'armée de Lee lors de la bataille d'Appomattox Station. Dès lors, l'Armée du Potomac et l'Armée de la James convergent sur Appomattox.

BibliographieModifier

  • John S Salmon, The official Virginia Civil War battlefield guide, Mechanicsburg, PA : Stackpole Books, 2001. (OCLC 45917111)

Notes et référencesModifier

  1. a et b Salmon, p. 492.

Sur les autres projets Wikimedia :