Basses-terres du Saint-Laurent

Les basses-terres du Saint-Laurent sont une province naturelle, canadienne et américaine située le long du fleuve Saint-Laurent entre les Appalaches et les Laurentides qu'elles suivent en parallèle[1]. Elles occupent une superficie de 29 000 km2. Avec plus de quatorze millions d'habitants, c'est la province naturelle et géologique la plus peuplée du Canada, contenant presque la moitié de la population collective du pays[2].

Vue aérienne des basses-terres du Saint-Laurent près de l'archipel d'Hochelaga.

GéographieModifier

 
Le mont Rougemont, au milieu des basses-terres.

Cette province naturelle est délimitée au Sud par le relief appalachien et au Nord par le relief du bouclier canadien où la province géologique de la plate-forme du Saint-Laurent et la province géologique de Grenville entrent en contact géologique[1].

Les basses terres du Saint-Laurent ont un sol très riche et propice à l'agriculture, notamment en comparaison avec le reste du Québec. La majorité de la population de la province y est d'ailleurs concentrée.

Le Saint-Laurent facilite les communications et déplacements maritimes et fluviaux des habitants.

ReliefModifier

HydrographieModifier

VégétationModifier

Ressources naturellesModifier

  • Eau (poisson, navigation, moulins, etc).
  • Forêts (bois, gibier [viandes, cuir, fourrure]).
  • Sols propices à l'agriculture.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Aires protégées au Québec », Gouvernement du Québec (consulté le 3 décembre 2017)
  2. « The great lakes and St. Lawrence lowlands!!! », sur The great lakes and St. Lawrence lowlands!!! (consulté le 29 janvier 2021)

Liens externesModifier