Ouvrir le menu principal

Basilique Saint-Martin de Bingen

édifice religieux allemand
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basilique Saint-Martin.

Basilique Saint-Martin
Image illustrative de l’article Basilique Saint-Martin de Bingen
Le Burg Klopp et la basilique Saint-Martin pris d'un pont sur la Nahe
Présentation
Nom local Basilika St. Martin
Culte Catholicisme
Type Basilique mineure
Début de la construction 1416
Style dominant Architecture gothique
Site web www.bistummainz.de/pfarreien/dekanat-bingen/pfarr_bingen/index.htmlVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région Flag of Rhineland-Palatinate.svg Rhénanie-Palatinat
Ville Bingen am Rhein
Coordonnées 49° 58′ 00″ nord, 7° 53′ 32″ est

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Basilique Saint-Martin

La basilique Saint-Martin de Bingen est le monument historique le plus important de la ville de Bingen am Rhein.

L’édifice actuelModifier

 
La basilique Saint-Martin de Bingen

La basilique contemporaine a été édifiée entre 1416 dans le style gothique. Les travaux de restauration furent exécutés avec l'aide de l'artiste-peintre et décorateur Max Meckel.

Elle est dédiée à saint Martin. La crypte datant du XIe siècle a été découverte en 1416. La basilique a été initialement construite comme une église collégiale du XVe siècle. Il est décidé de bâtir un nouvel édifice, sur l'emplacement de l'ancienne collégiale Saint-Martin (le , un incendie ravagea l'édifice), mais avec de nouvelles dimensions. Elle est construite en calcaire, pierre de taille, et couverte en ardoise, puis agrandie, avec une double nef, bâtiment connu sous le nom de Barbarabau (édifice de Barbara) ajouté à la fin pour être utilisé comme église paroissiale.

L'église a été élevée au rang de basilique mineure en 1930, par le pape Pie XI.

La basilique du VIIIe siècleModifier

Une première église fut édifiée à Bingen au Ve siècle par l'évêque de Mayence sur d'anciens temple de Mercure, historiquement près des fleuves. L'église est décrite la première fois en 793 dans une donation évoquée dans le Codex Laureshamensis de l'abbaye et Altenmünster de Lorsch.

La collégiale est incendiée par les Normands en 883, et à nouveau reconstruite à partir de 1220[1]. L'évêque Willigis dirigea sans doute les travaux de reconstruction[2].

Mobilier et œuvres d'artModifier

  • Sépulture du prêtre Eleutherius Ve siècle[3].
  • Crypte première moitié de XIe siècle.
  • Marie, mère du Seigneur, figure de l'église Barbarabau, 1320.
  • Sculpture de sainte Barbe et sainte Catherine d'Alexandrie XVe siècle
  • Autel de l'École flamande, dédié à la Vierge, avec cinq tableaux d'Antoine de Montfort, dit Blocklandt (1579).
  • Chaire à prêcher baroque, signée P.M. 1681.
  • Maître-autel baroque par le sculpteur électoral mayençais Peter Heinrich Henke, donation de 1768.

PersonnalitésModifier

RéférencesModifier

  1. Georges-Bernard Depping, Histoire des expéditions maritimes des Normands, vol. II, libr. Ponthieu, 1826, Paris
  2. Églises et monastères de la diocèse de Mayence
  3. Histoire de Bingen
  • Carl J.H. Villinger:Die St.Martins-Stiftskirche zu Bingen, Basilica minor. Ihre Geschichte und ihre Kunstwerke. (édition paroissiale Saint-Martin.) [Bingen 1959.] 56 p.
  • Anton Philipp Brück: 50 Jahre «Basilika St. Martin» in Bingen, Gesellschaft für mittelrheinische Kirchengeschichte
  • Franz Joseph Spang: Die Basilika Sankt Martin zu Bingen in: Mitteilungsblatt Rheinhessische Landeskunde 8, 1959, 185-186

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :