Ouvrir le menu principal

Base des Forces canadiennes Suffield

aéroport du Canada

BFC Suffield
Pays Drapeau du Canada Canada
Allégeance Forces canadiennes
Branche Armée canadienne
Composée de Recherche et Développement de la Défense Canada
British Army Training Unit Suffield
Commandant Lieutenant-Colonel R.F. Keller, CD
Localisation
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Alberta
Latitude
Longitude
50° 16′ 24″ nord, 111° 10′ 30″ ouest
Informations aéronautiques
Code OACI CYSD
Type d'aéroport Héliport
Gestionnaire Commandement de la Force terrestre
Altitude 770 m (2 526 ft)
Pistes
Direction Longueur Surface
H1 110 m (361 ft) Gravier

La base des Forces canadiennes (BFC) Suffield[1] est la plus grande base des Forces canadiennes et la plus grande base d'entraînement du Commonwealth. La base est située 50 kilomètres au nord de Medicine Hat et 250 kilomètres au sud-est de Calgary. La base a sa propre station de radio, CKBF-FM, qui diffuse de la programmation pour les troupes canadiennes et britanniques stationnées sur la base. La surface de la base est de 2,690 kilomètres carrés.

Sommaire

HistoireModifier

Les terres composant la BFC Suffield étaient connues sous le nom de Suffield Block et étaient seulement composées de quelques champs en raison du climat semi-aride. Certains essayèrent de s'y installer, mais la plupart partirent pendant les sécheresses de 1920.

Suite la défaite de la bataille de France face à l'Allemagne nazie, l'armée britannique ne pouvait plus se servir du Centre d'expérimentation semi permanent de Béni-Ounif situé en Algérie française et avait besoin d'un nouveau centre d'entraînement pour ses tests d'armes chimiques. En 1941, le gouvernement canadien expropria Suffield Block, achetant la majorité des terres du Canadien Pacifique et de la Compagnie de la Baie d'Hudson; 452 résidents furent déplacés, et dès 1942, les premiers tests commencèrent.

Les forces britanniques quittèrent Suffield en 1946, et le gouvernement du Canada transforma la base en centre de recherche dépendant d'une agence nommée depuis l'an 2000 Recherche et développement pour la défense Canada. Le Comité d'examen du programme de défense biologique et chimique formé en 1990 vérifie les activités liés à la guerre chimique[2].

Le 24 août 1971, le gouvernement du Canada ratifia une entente de 10 ans avec le gouvernement britannique qui autorisait les forces britanniques à utiliser une partie de la base. En janvier 1972, British Army Training Unit Suffield fut établi et la première balle fut tirée par le 4th Royal Tank Regiment le 15 juillet 1972. Depuis, plusieurs unités canadiennes et britanniques s'entraînent sur la base, notamment les troupes blindées. Ce traité fut renouvelé plusieurs fois.

Le 19 juin 2003, 458 km2 de la base militaire ont été reconnus comme réserve nationale de faune au sein de la réserve nationale de faune de la base des Forces canadiennes Suffield[3].

UnitésModifier

RéférencesModifier

  1. Gouvernement du Canada, « Base des Forces canadiennes Suffield », Recherche de toponymes du Canada, sur Ressources naturelles Canada (consulté le 25 octobre 2010)
  2. « Mandat », sur Comité d'examen du programme de défense biologique et chimique (consulté le 29 juillet 2018).
  3. (en) « Canadian Forces Base National Wildlife Area », sur Canadian Forces Base Suffield (consulté le 25 octobre 2010)

Liens externesModifier