Ouvrir le menu principal

Base d'aéronautique navale d'Hyères Le Palyvestre

BAN Hyères
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Toulon, Hyères
Coordonnées 43° 05′ 50″ nord, 6° 08′ 46″ est
Altitude 7 m (23 ft)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
TLN
TLN
Pistes
Direction Longueur Surface
05/23 2 123 m (6 965 ft) revêtue
13/31 1 902 m (6 240 ft) revêtue
Informations aéronautiques
Code AITA TLN
Code OACI LFTH
Nom cartographique HYERES
Type d'aéroport Mixte civil et militaire
Gestionnaire Marine nationale

La base d’aviation navale d'Hyères, anciennement appelée base aéronavale d'Hyères-Le Palyvestre, est une base aérienne de la Marine nationale française, située à 3 km au sud-est d'Hyères, près de Toulon, dans le département du Var. Elle a été créée officiellement le . Depuis 1967 elle partage ses pistes avec l'aéroport civil de Toulon-Hyères. Ce sont les militaires qui assurent le contrôle local aérien (CLA) de la base militaire mais aussi de l'aéroport civil.

Sommaire

HistoriqueModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2013)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La plaine marécageuse du Palyvestre a été utilisée comme terrain d'aviation dès le début du XXe siècle. En 1919, le ministère de la Marine lance des travaux d'assèchement et utilise le terrain dès l'année suivante. Une base militaire est officiellement créée le , sous la désignation de Centre d'Aviation Maritime du Palyvestre. Elle sert notamment de base terrestre aux avions du porte-avions Béarn. Une base pour hydravions est ajoutée en 1928. La BAN est fermée le .

La base d'hydravions est détruite lors du Débarquement de Provence en 1944.

Lors de sa réouverture, début 1945, la base accueille l'École d'Appontage et de Chasse Embarquée, qui est chargée de former les pilotes de l'Aviation navale au décollage et à l'appontage sur porte-avions. Cette mission est assurée par l'escadrille 54S (jusqu'en 1956) puis par la 59S (jusqu'en 1997, sous la désignation d'Ecole d'Aviation Embarquée).

La BAN héberge également la flottille 4F sur bombardier Douglas SBD Dauntless de mai 1945 à janvier 1947 puis d'avril à septembre 1947. La flottille 12F est créée en août 1948 sur la base, équipée de chasseurs embarqués Supermarine Seafire puis de Grumman F6F Hellcat d'avril 1950 à juin 1953. En accueillant à cette date et jusqu'en février 1957 la 11F, elle reste dotée des Hellcat que remplacent des SNCASE Aquilon de la 16F à partir de janvier 1955.

Entre-temps, respectivement en février, décembre 1956 et avril 1958, les flottilles 15F, 14F et 17F s'installent avec des chasseurs Chance Vought F4U-7 Corsair qui stationnent sur la BAN jusqu'en janvier 1962. Dès 1958, la BAN est dotée du bombardier-torpilleur Grumman TBF Avenger des 6F et 4F (de juillet 1958 à octobre 1962).

Dès juin 1962, la 15F est transformée sur Dassault Étendard IVM et demeure sur la base jusqu'en 1967, puis est à nouveau transformée sur son successeur Dassault Super-Étendard de la 16F de septembre 1964 à mars 1969 et, finalement jusqu'en juillet 1993 au sein de la 17F. Entre les deux, de juillet 1963 à juin 1964, la BAN accueille l'avion de lutte anti-sous-marine Breguet Br.1050 Alizé.

De mars 2000 à septembre 2002, la base héberge les avions de surveillance maritime Aérospatiale N262E Frégate de la 28F. Depuis novembre 2003-janvier 2004, la base héberge 3 unités d'hélicoptères de la Marine (les flottilles 31F, 35F et 36F), ainsi que diverses unités de soutien et d'instruction.

Voir aussiModifier