Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barsanuphe (homonymie).

Barsanuphe de Gaza
Image illustrative de l’article Barsanuphe de Gaza
Saint
Décès 540 
Nationalité Byzantine imperial flag, 14th century, square.svg Empire byzantin
Vénéré à cathédrale d'Oria
Fête 11 avril pour les catholiques
6 février pour les orthodoxes
Saint patron Diocèse d'Oria

Barsanuphe de Gaza est un moine du VIe siècle de la région de Gaza en Palestine et vénéré comme saint par l'Église catholique et l'Église orthodoxe. Les orthodoxes le fêtent le 6 février dans le calendrier julien[1], et les catholiques le 11 avril. Ses fêtes locales à Oria sont le 20 février et 30 août (translation).

BiographieModifier

La vie de Barsanuphe, au Ve et au début du VIe siècle, est mal connue. Né en Égypte, et devenu ermite près d'un monastère de la région de Gaza, il est surnommé « le Grand Vieillard ». Consulté de tous les milieux, il a laissé une importante correspondance, liée à celle de Jean de Gaza. Dorothée de Gaza et Dosithée comptent parmi ses disciples. Plus de huit cents lettres de lui nous sont parvenues qui permettent de comprendre le monachisme de cette époque.

Ses reliques ont fait l'objet d'une translation en Italie à Oria au IXe siècle, où elles sont vénérées dans la cathédrale de la ville. Barsanuphe est réputé avoir protégé la région des assauts des Sarrazins.

Édition et traduction récentesModifier

Barsanuphe & Jean de Gaza, Correspondance (Clavis Patrum Græcorum 7350):

  • vol. I, Aux solitaires, tome I, Lettres 1-71, coll. Sources chrétiennes, 426, Paris, 1997 ;
  • vol. I, Aux solitaires, tome II, Lettres 72-223, coll. Sources chrétiennes, 427, Paris, 1998 ;
  • vol. II, Aux cénobites, tome I, Lettres 224-398, coll. Sources chrétiennes, 450, Paris, 2000 ;
  • vol. II, Aux cénobites, tome II, Lettres 399-616, coll. Sources chrétiennes, 451, Paris, 2000 ;
  • vol. III : Aux laïcs et aux évêques, Lettres 617-848, coll. Sources chrétiennes, 468, Paris, 2002.

Notes et référencesModifier

  1. 19 février dans le calendrier grégorien

Lien externeModifier