Ouvrir le menu principal

Barrière de Saint-Gilles

voie de Saint-Gilles, Belgique

Barrière de Saint-Gilles
Barrière de Saint-Gilles
Fontaine La Porteuse d'eau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale
Ville Saint-Gilles
Arrondissement Bruxelles-Capitale
Géographie
Coordonnées 50° 49′ 37″ nord, 4° 20′ 40″ est
Transport
Métro Horta
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

Voir sur la carte administrative de Bruxelles
City locator 14.svg
Barrière de Saint-Gilles

La Barrière de Saint-Gilles (Bareel van Sint-Gillis en néerlandais) est une place de Bruxelles.

SituationModifier

La barrière de Saint-Gilles est située au cœur de la commune de Saint-Gilles, au croisement de la chaussée de Waterloo, de la chaussée d'Alsemberg, de l'avenue du Parc, de la rue Théodore Verhaegen, de la rue de l'Hôtel des Monnaies et de la rue Paul Dejaer. C'est un important nœud routier, tant pour les voitures que pour les trams et les bus.

HistoriqueModifier

L'appellation Barrière fait référence à une barrière d'octroi qui y était située au XVIIe siècle. Dans les textes officiels la barrière de Saint-Gilles est définie comme le premier point de perception sur la route de Bruxelles à Trèves et établi "au débouché de la route d'Alsemberg"[1]. L'octroi a été supprimé en Belgique en 1860.

Ce site était autrefois dénommé Wintmolenberch (la montagne au moulin à vent), par référence aux trois moulins à vent qui s'y dressaient aux 16e et 17e siècles. Ils furent détruits vers 1672 en vue de la construction du fort de Monterey, qui effleurait la place actuelle par l'Ouest.

À partir de 1871, le terminus des omnibus à chevaux de la Bourse se trouvait à la Barrière.

Depuis le La Porteuse d'eau de Julien Dillens occupe le centre du rond-point - et une copie de celle-ci depuis 1992.

AccèsModifier

Ce site est desservi par la station de prémétro Horta.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes, sources et RéférencesModifier

  1. Recueil des lois et arrêtés royaux de la Belgique. Tome 9, 1834. Imprimerie Remy. page 260. (disponible en ligne)
  • La Barrière dans l'inventaire du Patrimoine architectural de Bruxelles, en ligne