Ouvrir le menu principal

Barney Platts-Mills

Barney Platts-Mills
Naissance
Colchester, Angleterre
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Profession Réalisateur
Scénariste
Producteur
Films notables Private Road
Bronco Bullfrog

Barney Platts-Mills est un réalisateur, scénariste et producteur de cinéma britannique né en à Colchester (Angleterre).

BiographieModifier

Barney Platts-Mills quitte l'école à 15 ans dans l'espoir de devenir acteur. Son père, le député travailliste John Platts-Mills, connaissait le réalisateur et producteur Lewis Gilbert et lui obtient un poste d'apprenti monteur aux Studios de Shepperton. Plus tard il travaille comme monteur pour la télévision pour ITV Anglia (en) ou Granada Television[1],[2],[3].

En quête d'un nouveau défi, il quitte la télévision et rencontre Marlene et John Fletcher, James Scott (en), Adam Barker-Mill. En 1966, ils créent ensemble Maya Films, qui va produire deux documentaires : Love's Presentation sur le travail de David Hockney, et St. Christopher sur des enfants de deux écoles du Yorkshire[1],[3].

Il rencontre ensuite Joan Littlewood, une directrice de théâtre innovante, dont le travail sera à la base du documentaire Everybody's an Actor, Shakespeare Said. Cette expérience l'amène à écrire et diriger Bronco Bullfrog, avec des acteurs non professionnels et un tournage en extérieurs dans le quartier de l'East End à Londres, qui reçoit un très bon accueil critique[3]. Son film suivant, Private Road, en couleurs et avec des acteurs professionnels cette fois, obtient un prix au Festival international du film de Locarno[1],[2].

En 1972, Platts-Mills est nommé directeur du British Film Institute. Il s'intéresse aux nouvelles technologies et notamment aux nouvelles façons de tourner en vidéo, il participe d'ailleurs à des projets de tournage vidéo par des élèves ou des prisonniers[1] En 2000, il part au Maroc, où il vivra désormais une partie du temps, ce qui lui inspire le scénario de Zohra - A Moroccan Fairy Tale[2],[4].

FilmographieModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) Shona Barrett, « Platts-Mills, Barney (1944-) », BFI Screenonline (consulté le 27 mai 2016).
  2. a b et c « Barney PLATTS-MILLS », Africultures (consulté le 27 mai 2016).
  3. a b et c (en) « Barney Platts-Mills: Return of the Mods », The Independent,‎ (lire en ligne).
  4. (en) « BARNEY PLATTS-MILLS », International Film Festival Rotterdam (consulté le 27 mai 2016).

Liens externesModifier