Les Banu Hassan (également Beni Hassan ou Hassaniyya, en arabe : بني حسان, « les fils de Hassan ») étaient un clan d'arabes , descendants des Banu Maqil qui ont émigré d'Égypte vers le Maghreb au XIIIe siècle[1].

Ils arrivent dans l'actuel territoire du Sahara occidental et en Mauritanie au XIVe siècle et prennent rapidement l'avantage[Lequel ?] sur les populations sanhadja de la région, qui sont largement arabisées au début du XVe siècle.

Une révolte des Sanhadja en 1644 contre les Banu Hassan déclenche la guerre de Char Bouba[2].

Le dialecte des Banu Hassan, le hassanya, est largement parlé en Mauritanie, au Sahara occidental, au Sud du Maroc, au Sud-Ouest de l'Algérie et dans le Nord du Mali.

RéférencesModifier

  1. Manuscrit Talaàt Al Mouchtari d'Ahmed Annaçéri (meurt à Tamegrout en 1717)
  2. http://www.wikimazigh.com/wiki/Encyclopedie-Amazighe/Encyclo/GuerreDuCharBouba