Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Banque populaire (homonymie), Groupe Banque populaire (France), GBP et BCP.

Groupe Banque populaire

« Banque populaire »

logo de Banque populaire (Maroc)

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société anonyme
Action MASI : BCP
Slogan « Faite pour vous »
Siège social 20 100 Casablanca
101, Bd Zerktouni
Drapeau du Maroc Maroc
Direction Mohamed Karim Mounir (PDG)
Activité Finance et assurance
Filiales Upline Group - Banque atlantique - Chaabi Bank
Effectif 7 700
Site web www.GBP.ma

Capitalisation en augmentation 5,3 milliards US$ (2017)
Fonds propres en augmentation 4,1 milliards US$ (2016)
Chiffre d'affaires en augmentation 1,5 milliard US$ (2016)(Produit net bancaire)
+2%
Bilan comptable en augmentation 41 milliards US$ (2017)
Résultat net en augmentation 307 millions US$ (2017) (Part du groupe)
+7,5%

La  Banque populaire appelé également Groupe Banque populaire » (GBP) ou Banque centrale populaire (BCP), est un groupe bancaire et financier marocain « composé du Crédit populaire du Maroc, de ses filiales spécialisées et de ses fondations »[1] ; le Crédit populaire du Maroc (CPM) est, quant à lui, un groupe constitué de la Banque centrale populaire (BCP)[1] — établissement coté en Bourse[1] — et des Banques populaires régionales (BRP)[1], de forme coopérative et au nombre de dix[1]. Depuis le 1er novembre 2018, son PDG est Mohamed Karim Mounir[2].

HistoireModifier

Créée en 1961 en tant que société coopérative à capital variable, la banque devient en 1974 leader sur le marché des dépôts au Maroc avec 1 milliard de dirhams. En 1976, la BCP ouvre une succursale à Bruxelles, et crée Maroc Assistance Internationale, l'homologue marocain d'Europ Assistance. En 1980, BCP compte 500 00 clients et 5 milliards de dirhams en dépôts. Dans le courant des années 1980, la banque ouvre des filiales en Centrafrique et en Guinée[3].

La Banque centrale populaire est devenue une société anonyme à conseil d'administration en 2000[4]

La Banque centrale populaire est cotée à la Bourse de Casablanca depuis 2004[5]. En 2014, la BCP signe un protocole d'accord avec la Société financière internationale pur investir 2,5 millions de dirhams dans le financement de petites et moyennes structures en Afrique subsaharienne[6].

Le groupe BPCE participe au capital de la Banque Centrale Populaire du Maroc (BCP) à hauteur de 5 % depuis mai 2012.

En 2015, alors qu'elle détenait déjà des participations dans les Banques régionales populaires (qui font partie du Crédit populaire du Maroc[5]), elle est devenue majoritaire, ses participations ayant été portées à 52 %[7].

Sur l'exercice 2015, la banque annonce une augmentation de 14,4 % de son résultat net, à savoir 2,5 milliards de dirhams, et compte 5,2 millions de clients[6].

En juin 2017, la Banque centrale populaire du Maroc émet ses premiers Green Bond en Euro. Ce qui est une première dans le secteur bancaire du continent africain[8].

Part de marchéModifier

Le réseau Banque Populaire est le plus étendu du Royaume avec près de 5000 points de distribution et plus de 1400 agences à fin décembre 2016. Il sert également la plus large base clientèle au Maroc avec près de 3,2 millions de clients. Les banques populaires gèrent près de 60 % des actifs financiers locaux des Marocains résidents à l'étranger. Plusieurs produits spécifiques et adaptés ont été développés spécialement à ce marché tout particulièrement dans le domaine de la gestion d’actifs et des crédits. En plus de sa position dominante sur le marché de la banque de détail, le Groupe des Banques populaires est aussi leader sur le segment PME avec 60 % des crédits distribués (2004).

OrganisationModifier

La Banque centrale populaire (BCP), société anonyme à conseil d'administration dont le siège social se trouve à Casablanca[4], est un établissement de crédit et l'organisme central bancaire des Banques populaires régionales (BPR)[5], qui sont des coopératives à capital variable[7].

Elle fait partie du Crédit populaire du Maroc (CPM), un groupe appartenant au Groupe Banque populaire[5] (GBP) — pouvant être nommé, comme elle, « Banque populaire »[9], d'où un risque de confusion — et comprenant les BPR[5].

Par ailleurs, elle détient majoritairement des participations, équivalentes, dans chaque BPR (donnée de 2015)[7].

Le groupe en plus de la Banque centrale populaire et composé d'un comité directeur et de dix banques populaires régionales.

FilialesModifier

Filiales bancaires :

Société d’investissement :

Gestion d'actif et bourse :

  •   Alistitmaar Chaabi
  •   Upline Capital Management
  •   Al Wassit

Capital risque :

  •   Chaabi Moussahama

Assurances :

  •   Maroc Assistance International
  •   ATTA’MINE CHAABI
  •   Chaabi courtage

Services :

  •   BP SHORE GROUP
  •   BP SHORE IMMO (ex-Essoukna)
  •   BP SHORE BACK-OFFICE
  •   Chaabi Doc Net
  •   Chaabi LLD (location longue durée)
  •   AMIFA
  •   Payment Center for Africa

ActionnariatModifier

Au , les cinq principaux actionnaires de la structure sont[11] :

  • actionnaires divers (13,9 %)
  • Banque populaire Fès Meknès (11,5 %)
  • personnel (7,3 %)
  • Banque populaire Centre-Sud (6,3 %)
  • Banque populaire Rabat Kenetra (6,3 %)

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Le groupe », sur bpbourse.gbp.ma (consulté le 16 février 2016)
  2. « Mohamed Karim Mounir nouveau PDG de la BCP », Medias24 - Site d'information,‎ (lire en ligne, consulté le 1er novembre 2018)
  3. « Histoire », sur Gbp.ma (consulté le 15 avril 2016)
  4. a et b « Banque centrale populaire » [PDF], sur www.cdvm.gov.ma, Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM), (consulté le 13 février 2016).
  5. a b c d et e « Le groupe », sur bpbourse.gbp.ma, Groupe Banque populaire (consulté le 13 février 2016).
  6. a et b « La BCP ouvre son marché à l’Afrique subsaharienne », sur Continent-noir.com, (consulté le 15 avril 2016)
  7. a b et c Pauline Chambost, « La Banque populaire contrôle désormais les banques populaires régionales », sur www.telquel.ma, TelQuel Média, (consulté le 13 février 2016).
  8. « La BCP lève son green bond en euros, une première en Afrique », Menara.ma,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juin 2017)
  9. Exemple. NB : Le chapeau indique cependant : « La Banque centrale populaire se transforme en véritable groupe mutualiste. »
  10. a b c d e f g et h http://economie.jeuneafrique.com/regions/afrique-subsaharienne/10956-bcpbanque-atlantique-les-details-du-mariage.html, BCP/Banque Atlantique : les détails du mariage, 8 juin 2012
  11. « Banque populaire », sur casablanca-bourse.com (consulté le 3 septembre 2019)

Liens externesModifier