Banque française mutualiste

Banque française mutualiste.
logo de Banque française mutualiste

Création  : Création à l'initiative de la Mutualité fonction publique (Fédération nationale des mutuelles de la fonction publique)
Dates clés mai 2013 : changement de dénomination sociale de Banque fédérale mutualiste en Banque française mutualiste
Fondateurs Roger Cazin
Forme juridique Société coopérative de banque
Slogan La banque des agents du secteur public
Siège social 56-60, rue de la Glacière 75013 Paris
Drapeau de France France
Direction Médéric MONESTIER (directeur général)[1], président
Gérard Vuidepot[2]
Sociétaires 25 mutuelles sociétaires
Activité Banque
Filiales ITL , CGRM
Effectif 230 (2016)
SIREN 326 127 784
Site web http://www.bfm.fr

Fonds propres 113 M€ (2016)
Résultat net 16,9 M€ (2016),
Coefficient d’exploitation : 61,1%, Ratio de solvabilité CET1 : 11,1%

La Banque Française Mutualiste est la banque de chaque agent du secteur public.

Créée en 1986 par les mutuelles de la Fonction publique, elle propose à l’ensemble des agents des solutions bancaires dédiées qui conjuguent performances et valeurs mutualistes.

Son engagement est multiple et s’exprime aussi bien dans la promotion d’un produit d’épargne solidaire, les actions de mécénat, que la prévention des risques financiers.

Code établissement (IBAN) 18869 [3]

Depuis sa création, la Banque Française Mutualiste s’appuie sur Société Générale en métropole et d’autres partenaires bancaires dans les DOM pour distribuer son offre. En 2019 près d’1,2 million de clients, agents du secteur public, bénéficient de l’offre dédiée de la Banque Française Mutualiste.

HistoriqueModifier

La Banque fédérale mutualiste (BFM) est créée en 1986 à l'initiative de la Mutualité Fonction Publique (Fédération nationale des mutuelles de la fonction publique) et de 23 autres mutuelles du secteur public[4]. L’idée qui a prévalu à la création de la Banque fédérale mutualiste était de mettre en place un dispositif bancaire qui serait exclusivement à destination des fonctionnaires. Pour cela, la BFM a noué un partenariat commercial avec la Société générale qui assure dès lors la distribution des offres en France métropolitaine, dans les Antilles et l’océan Indien. La Banque fédérale mutualiste est devenue la Banque française mutualiste en 2013 et rassemble en 2019 environ vingt-cinq mutuelles sociétaires.

Historique de la gouvernance depuis l’origineModifier

Présidents 
  • Roger Cazin (1986 - 1989)
  • Jean Chazottes (1989 - 1992)
  • Alain Arnaud (1992 - 2012)
  • Yves Marthos (2012 - 2015)
  • Gérard Vuidepot (depuis 2015)
Directeurs généraux 
  • Bernard Allain (1986 - 1991)
  • Jean-Louis Penot (1991 - 1995)
  • Jean-Pierre Ponsin (1995 - 2000)
  • Pierre-Emmanuel Valentin (2000 - 2013)
  • Vincent Girard (2013 - 2015)
  • Sophie Bury-Delmas (2015)
  • Médéric Monestier (depuis 2015)

La Banque française mutualiste en brefModifier

StatutModifier

La Banque française mutualiste a un statut de Société anonyme coopérative de banque. Son capital est constitué exclusivement de fonds apportés par des mutuelles du secteur public[5].

Adresse du siège social : 56-60, rue de la Glacière – 75013 Paris[6]  

Conseil d’administrationModifier

Son conseil d’administration est composé exclusivement de mutuelles dont la MNH (Mutuelle nationale des Hospitaliers) en est la mutuelle sociétaire de référence[7].

Gouvernance Modifier

Président : Gérard Vuidepot

Directeur général : Médéric Monestier

Directeur général délégué : Michel Coudrais

Chiffres clésModifier

au 31 décembre 2015

PNB : 83,5M€

Résultat net : 16,9 M€

Coefficient d’exploitation : 61,1 %

Ratio de solvabilité CET1 : 11,1 %

Au 31 décembre 2016

2 575 M€ d’encours de comptes sur livret

2 845 M€ d’encours de crédits à la consommation

  • 2 200 agences Société Générale partenaires[8]
  • Près de 230 salariés
  • 25 mutuelles sociétaires
  • 6 000 correspondants mutualistes
  • 1,2 million de clients

FilialesModifier

En 2002, la Banque française mutualiste crée la CGRM (Compagnie Générale de Recouvrement Mutualiste)[9] dont la vocation est de gérer le recouvrement du portefeuille contentieux de la banque et de l’ensemble de l’environnement mutualiste.

En 2015, elle acquiert 95 % du capital de la société ITL[10], spécialisée dans le domaine de l’ingénierie financière sur mesure appliquée aux biens d’équipement.

Réseaux de promotion et de distributionModifier

La Banque française mutualiste dispose, au-delà de son réseau de commerciaux présents sur l’ensemble du territoire, d'un réseau de relais mutualistes qui assurent la promotion de la banque  auprès des agents du secteur public.

Elle s’appuie également sur Société générale et son réseau d’agences pour la distribution de ses produits et services en métropole.

Dans les DOM, l’offre de la Banque française mutualiste est distribuée :

- via le réseau Société générale de Banque aux Antilles (Guadeloupe/Martinique)[11],

- via le réseau de la Banque Française Commerciale Océan Indien (Mayotte/Réunion)

- via le réseau de LCL - Le Crédit lyonnais  (Guyane)[12]

Identité visuelleModifier

En 1996, le logo de la banque s’est enrichi d’une signature Profession banquier, Vocation solidarité.

En 2013, la raison sociale a changé et est passée de Banque Fédérale Mutualiste à Banque Française Mutualiste.

En 2017, la banque a revu sa plateforme de marque et a fait évoluer son logo pour faire ressortir la raison sociale et installer une nouvelle signature « La banque de chaque agent du secteur public » dont le parti-pris est de présenter clairement son positionnement.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier