Ouvrir le menu principal

Banque Laydernier
Création 1891
Fondateurs Léon Laydernier
Personnages clés Alain Méline
Forme juridique Banque
Siège social Annecy
Drapeau de France France
Actionnaires Crédit du NordVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Banques - 651C
Société mère Crédit du Nord
Effectif 330
Site web www.banque-laydernier.fr

Code banque (BIC) LAYD
Code établissement (IBAN) 10228

La Banque Laydernier est une banque française créée en 1891, et qui est implantée en Savoie, en Haute-Savoie, dans l'Ain, en Isère (La Tour-du-Pin) et dans le Pays de Gex.

Elle appartient au Crédit du Nord.

Sommaire

HistoireModifier

Léon Laydernier, un employé à la Banque de France d'Annecy, crée la banque Commerciale d'Annecy, le [1]. Cette création fut avant tout désirée par de nombreux industriels locaux désireux de trouver les moyens de financer leur développement ainsi que le département de la Haute-Savoie. Cinq ans plus tard, la banque changera de dénomination pour s'appeler Banque commerciale d'Annecy, Laydernier et Cie[2].

À la suite d'un développement soutenu et désormais important, la banque s'ouvre au Crédit lyonnais et à la Banque de l'Union parisienne en 1954, chacun prenant une part du capital de 41 %.

De son côté, la banque Laydernier, prendra elle aussi des participations dans d'autres banques telles que la Banque Payot à Chamonix et Saint-Gervais-les-Bains en 1957, la Banque Tinland à La Tour-du-Pin et Bourgoin.

Développement contemporainsModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En 1970, la banque compte pas moins de 18 implantations réparties un peu partout dans la région alpine. Elle prendra en 1972, la dénomination de Banque Laydernier. Depuis elle n'a cessé de se développer pour constituer régionalement un réseau bancaire, notamment en rachetant de nombreuses parts de capitaux dans d'autres banques.

En 1978 le Crédit lyonnais, rachète les parts de la Banque de l'Union parisienne (devenue entre-temps le Crédit du Nord), et celles de la famille Laydernier, devenant ainsi majoritaire. La Banque Tinland et la Banque auxiliaire du Rhône à Lyon sont absorbées.

Le , la Banque est nationalisée et rattachée au Crédit lyonnais.

Le 30 octobre 1996 la Banque Laydernier rejoint le groupe Crédit du Nord (groupe Société générale), à l'issue d'une procédure de privatisation. Le Crédit du Nord fédère plusieurs banques régionales. Il allie la puissance financière et informatique, à une stratégie fondée sur un relationnel fort avec ses clients.

Dans un souci de rationalisation des réseaux commerciaux, la Banque Laydernier cède le ses agences de Lyon et Grenoble à la Banque Rhône-Alpes (également filiale du Crédit du Nord), en 2002 c'est au tour de celle de Bourgoin. En retour, la Banque Rhône-Alpes cède, le , deux agences en Savoie (Chambéry, Aix-les-Bains) et trois en Haute-Savoie (Annecy, Thonon et Cluses).

Pour être au plus proche de sa clientèle de frontaliers, en 2002, implantation dans le Pays de Gex à Ferney-Voltaire puis en 2005 à Saint Genis Pouilly et à Divonne Les Bains en 2007.

Notes et référencesModifier

  1. Paul Guichonnet, Histoire d'Annecy, Toulouse, Privat, , 336 p. (ISBN 978-2-70898-244-4), p. 261.
  2. Pierre Pinton, Histoire des banques françaises et des chèques : 1865-2001, Éditions Reflets de Terroir, , 224 p. (ISBN 978-2-84503-508-9), p. 156.
  • [PDF] Hubert Bonin, « Les banques savoyardes enracinées dans l’économie régionale (1860-1980s) », Cahiers du GREThA, no 20,‎ , p. 17-20 (lire en ligne)

Voir aussiModifier