Bandiera gialla

Bandiera gialla était une émission de radio italienne diffusée dans la seconde moitié des années 1960 dans le cadre du deuxième programme Rai Radio 2. La première émission date du et la dernière du . L'émission est dédiée aux premières mondiales de musique et s'adresse au jeune public[1].

Gianni Boncompagni au cors d'une émission de Bandiera gialla en 1965.

L'émission était animée par Gianni Boncompagni et Renzo Arbore.

La première idée du programme est de Boncompagni, qui a proposé le titre Sound, rappelant les origines anglo-américaines de la musique pour jeunes alors à l'honneur. La direction de la RAI, en la personne de Luciano Rispoli (it), a pensé l'appeler le Bandiera Gialla, ( Drapeau Jaune). Le maestro Giulio Razzi, à l'époque directeur de la Radio, a donné son accord à l'émission.

DéroulementModifier

L'émission d'une durée d'environ 50 minutes était diffusée le samedi après-midi à 17h40 et était enregistrée les jours précédents dans les studios de via Asiago à Rome.

Chaque épisode présentait douze chansons, récemment publiées ou encore inédites sur le marché italien, présentées trois à la fois et le public, tous des jeunes, étaient appelés à voter pour le meilleur de chaque trio à travers des drapeaux jaunes.

Les quatre meilleures chansons vont en finale. La chanson gagnante est proclamée «  Disco giallo » (Disque jaune).

Le public était composé de 40 adolescents, dont les trois quarts étaient des invités réguliers, choisis parmi les adeptes de la discothèque romaine Piper Club, quelques enfants de cadres de la RAI et parfois parmi les aspirants venus dans les studios. Certains sont devenus des personnages connus ocomme Mita Medici, Renato Zero, Valeria Ciangottini et Donatella Turri.

Le thème original du générique, T-Bird est interprété par Rocky Roberts accompagné de son groupe, les Airedales.

La transmission a inspiré le film I ragazzi di Bandiera Gialla (it), musicarello de 1967 dirigé par Mariano Laurenti.

BibliographieModifier

(it)Umberto Bultrighini, Claudio Scarpa, Gene Guglielmi, octobre 1965: sul ponte svetola la prima 'bandiera gialla', in Al di qua, al di là del beat, Lanciano, Carabba, 2011, p.  145-149, (ISBN 88-6344-165-0).

Articles annexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it) « I 50 anni di Bandiera Gialla. "Con la radio inventammo i giovani" », sur Spettacoli - La Repubblica, Repubblica, (consulté le ).