Ouvrir le menu principal

Bande cyclable

aménagement cyclable

Une bande cyclable est un aménagement cyclable, au niveau de la chaussée réservé au cycliste[1].

Bande cyclable à Brême, jusqu'en 2005 les pistes cyclables de cette rue étaient au niveau des trottoirs

Elle est généralement séparé des autres voies par une ligne longitudinale ou un marquage spécifique.

Cette signalisation pouvant être complétée par des pictogrammes cyclistes et des flèches indiquant le sens de circulation. Le marquage la délimitant est généralement considéré comme infranchissable par les usagers motorisés mais franchissable par les cyclistes.

AménagementModifier

Partie intégrante de la voie sur laquelle elle est tracée, une bande cyclable présente généralement une largeur voisine de 1,5 m[2], une largeur de 1 m assurant un confort de circulation réduit mais acceptable si la bande est un contresens cyclable étroit. Placée généralement à l'extérieur de la chaussée, une bande cyclable jouxte le trottoir ou du stationnement latéral. Dans ce dernier cas la bande doit être élargie pour permettre aux cyclistes de circuler hors de portée des portières des véhicules qui peuvent s'ouvrir inopinément, en particulier dans le sens de circulation.

Avantage et inconvénientModifier

AvantagesModifier

 
Une bande cyclable conseillée et réservée à la droite et une voie partagée à la gauche

Une bande cyclable assure une bonne insertion des cyclistes sur la chaussée et assure une meilleure lisibilité de ceux-ci par les autres usagers. Elle permet de réserver une partie de la chaussée à la circulation des cyclistes à l'exclusion de tout autre usager. Moins sécurisante qu'une piste cyclable, une bande cyclable renforce cependant la visibilité et la légitimité des cyclistes en circulation.

Généralement franchissable par les cyclistes l'empruntant, une bande cyclable demande moins de largeur qu'une piste cyclable unidirectionnelle pour un niveau de service équivalent.

Lorsque les bandes cyclables flanquent une chaussée à double sens les chocs frontaux entre cyclistes et avec d'autres usagers sont impossibles.

RisquesModifier

 
Bande et sas cyclable à New York

Intégrée à la chaussée, une bande cyclable au bord de la chaussée expose les cyclistes à deux risques majeurs sources d'accidents mortels :

  • l'ouverture de portière des véhicules en stationnement lorsque la bande est accolée à des stationnements pour automobiles, qui peut causer des accidents parfois mortels[3],[4],[5], entre un cycliste et une portière ouverte par le passager d'un véhicule stationné[6] ;
  • les angles morts des gros véhicules (poids lourds, autobus) qui peuvent manœuvrer (ex. tourner à droite à une intersection) sans se rendre compte qu'un cycliste est présent sur la bande cyclable. Ces comportements sont réprimés dans de nombreux pays[7],[8], avec des conséquences juridiques et financières généralement défavorables pour le conducteur motorisé fautif en cas d'accident[9], mais sont liés à une infrastructure défectueuse (ex. bande cyclable trop étroite accolée au stationnement), à des véhicules mal conçus (ex. rétroviseurs de camions) et au manque de sensibilisation des usagers (ex. ouvrir la portière de la main opposée pour se forcer à regarder dans l'angle mort, faire attention lors du dépassement de gros véhicules à vélo).
 
Bande cyclable au Touquet

D'autres risques moins graves peuvent être causés par une mauvaise insertion de bande cyclable :

  • le stationnement illicite sur bande cyclable est source d'inconfort et d'insécurité pour les cyclistes, qui doivent s'organiser pour franchir l'obstacle créé et parfois se réinsérer dans un trafic plus rapide ;
  • aux intersections, le risque d'accrochage par des véhicules effectuant des mouvements tournants est important si la bande cyclable n'est pas lisible, d'autant plus qu'elle impose l'examen des angles morts[10] ;
  • si la bande cyclable n'est pas suffisamment lisible, les cyclistes peuvent subir des refus de priorité, par exemple sur un carrefour giratoire équipé d'une bande cyclable latérale qui laisse à penser que le cycliste va sortir immédiatement. Pour dissuader les voitures d'emprunter les bandes cyclables, on trouve parfois des séparateurs de voies mais ces obstacles peuvent présenter un danger pour les cyclistes. La bande cyclable n'est plus en France (depuis le décret 98-828 du 14 septembre 1998) un équipement que les cyclistes ont l'obligation d'emprunter, sauf cas particuliers signalés par un panneau « équipement cyclable obligatoire ».
Pays Bande cyclable plus stricte Bande cyclable moins stricte Limite marquée mais non réservée Aménagements intégratifs
États-Unis[11] bikelanes sont obligatoires en Alabama, Californie, Floride, Hawaï, Maryland, New York, Oregon les bikelanes peuvent être quittées pour doubler, dépasser et tourner dans les autres États dashed cycle lane = "bande cyclable avec ligne discontinue", droits des cyclistes limités à la moitié droite d'une voie shared lane = voie partagée
Canada[12] bandes cyclables sont obligatoires au Québec les bikelanes peuvent être quittées pour doubler, dépasser et tourner dans les autres provinces shared lane = voie partagée
Royaume-Uni[13] mandatory cycle lane,
réservée mais pas obligatoire aux cyclistes,
délimitée par une ligne continue
advisory cycle lane
= « bande cyclable conseillée »,
délimitée par une ligne discontinue
Pays-Bas[14] fietsstrook met doorgetrokken streep
= « bande cyclable avec ligne continue »
fietsstrook met onderbroken streep,
= « bande cyclable avec ligne discontinue »,
aussi obligatoire aux cyclistes,
mais partagée aux motoristes
fietssuggestiestrook,
= « bande cyclable suggérée »,
sans obligations légales,
ligne discontinue et pavé rouge ou pavé de matériau différent
Belgique[15],[16] piste cyclable = fietspad,
sans distinction conceptuelle de la piste cyclable,
lignes discontinues aux deux côtés
bande cyclable suggérée = fietssuggestiestrook,
surface colorée sauf roux(!) avec pictogrammes ou
pictogrammes composés (vélos avec des chevrons) sur voies partagées comme en France
France bande cyclable obligatoire bande cyclable conseillée et réservée voie partagée, avec une série de pictogrammes sans limite latérale
Allemagne[17],[18] Radfahrstreifen = « bande cyclable »,
obligatoire, délimitée par une ligne continue,
panneau « piste cyclable »
Schutzstreifen = « bande protectrice »,
délimitée par une ligne discontinue, pictogrammes simples,
peut être quittée pour doubler, dépasser et tourner
sauf voies de bus non dans le code de la route, mais utiliséee par quelques autorités locales
Autriche[19] Radfahrstreifen = « bande cyclable »,
obligatoire, délimitée par une ligne continue,
panneau « piste cyclable obligatoire»
Mehrzweckstreifen = « bande multifonctionnelle »,
délimitée par une ligne discontinue,
peut être quittée pour doubler, dépasser et tourner
Suisse bande cyclable, allemand colloq. Velostreifen, limites jaunes continues (seulement exceptionnel) bande cyclable, allemand colloq. Velostreifen, limites jaunes discontinues non officiel
République tchèque vyhrazený (cyklistický) jízdní pruh
= « bande cyclable réservée »,
obligatoire, délimitée par une ligne continue,
panneau « piste cyclable »
cyklistický jízdní pruh = « bande cyclable (simple) »,
délimitée par une ligne discontinue, pictogrammes simples
piktogramový koridor = cyklopiktokoridor,
série de pictogrammes sans limite latérale
Pologne[20],[21] pas rowerowy
Italie corsia ciclabile

Notes et référencesModifier

  1. Code de la route - Article R110-2 (lire en ligne).
  2. Aménagements cyclables, Octobre 2009. Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire. Centre d'étude techniques de l'équipement. Normandie Centre. [1].
  3. « Un cycliste heurte une portière avenue Foch et meurt des suites de ses blessures », sur www.ladepeche.fr, (consulté le 27 mai 2016)
  4. « Mort accidentelle à vélo : 10 mois de suspension de permis pour la conductrice », sur ladepeche.fr, (consulté le 27 mai 2016)
  5. « À vélo, les morts se suivent et se ressemblent », (consulté le 27 mai 2016)
  6. Aménagements cyclables, Octobre 2009. Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire. Centre d'étude techniques de l'équipement. Normandie Centre. [1].
  7. « Article 28. Ouverture des portières », sur code-de-la-route.be (consulté le 27 mai 2016)
  8. « Code de la route, Article R417-7 », sur legifrance.gouv.fr (consulté le 27 mai 2016)
  9. « Réparation du dommage : le cycliste, une victime privilégiée », sur argusdelassurance.com, (consulté le 27 mai 2015)
  10. Stéphanie Sauvaget et Véronique Aurand, « La prise en compte des vélos dans les intersections - CERTU_velointer.pdf : Détection et intégration dans le trafic urbain », CERTU et ENTPE, (consulté le 30 novembre 2014)
  11. U.S. Department of Transportation, Federal Highway Administration: Manual on Uniform Traffic Control Devices (MUTCD), 2009 Edition: Chapter 9C. Markings
  12. Thunder Bay (Ontario)]: Informations for motorists and cyclists on shared lanes and bike lanes
  13. Cambridge Cycling Campaign:Cycle lanes
  14. Dutch RVV, §1 – alphabetical list of terms
  15. http://www.gratisrijbewijsonline.be/zwakfietswet.htm
  16. http://www.code-de-la-route.be/textes-legaux/sections/ar/code-de-la-route/109-art9
  17. Code de la route allemande, version de 2013
  18. Allgemeine Verwaltungsvorschrift zur Straßenverkehrs-Ordnung (VwV-StVO)
  19. Gesamte Rechtsvorschrift für Straßenverkehrsordnung 1960, Fassung vom 08.10.2014
  20. Łódź:Pas ruchu czy droga dla rowerów?
  21. Sejmu RP: Prawo o ruchu drogowym

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier