Ballet national de Marseille

Entrée principale du BNM

Le Ballet national de Marseille est une compagnie de danse fondée en 1972 par Roland Petit, à la demande du maire de l'époque, Gaston Defferre.

HistoriqueModifier

LE BNM d’hier à aujourd’hui

C’est en 1972 que Gaston Deferre propose au chorégraphe Roland Petit de venir créer à Marseille une compagnie qui rayonnerait en France et dans le monde entier. Ce dernier créé alors les Ballets de Marseille et présente l’année même, sa première création qui marquera les esprits, en rendant hommage à la musique rock dans une salle habituellement destinée aux grandes rencontres sportives. Avec Pink Floyd Ballet donné salle Vallier, accompagné en live par le groupe mythique, Roland Petit ancre le ballet dans l’ère moderne[1]. Formé au Ballet de l’Opéra de Paris, notamment par Serge Lifar, il n’aura de cesse, tout au long de sa riche carrière, de bousculer les cadres du ballet classique et de la danse contemporaine. Il travaille avec de grands noms du monde artistique: le styliste Yves Saint Laurent, le danseur Mikhaïl Barychnikov, les peintres Keith Haring ou David Hockney, l’écrivaine Edmonde Charles-Roux [2]

À partir de 1981, la compagnie devient le Ballet National de Marseille et investit quelques années plus tard, en 1992, un lieu spécialement destiné à ses activités ainsi qu’à celles de l’École Nationale Supérieure de Danse, également créée par Roland Petit. Dans ce bâtiment conçu par l’architecte Roland Simounet évoquant un village maure, les deux structures cohabitent et œuvrent, chacune dans leurs missions, à l’apprentissage et la diffusion de l’art chorégraphique.

Devenu Centre chorégraphique national (CCN) en 1984, le Ballet national de Marseille (BNM) est ensuite successivement dirigé par Marie-Claude Pietragalla (1998-2004), Frédéric Flamand (2004-2014), Emio Greco et Pieter C. Scholten (2015-2018), chacun ouvrant le Ballet à de nouvelles expériences artistiques[3].

Nommé par le ministère de la Culture et la ville de Marseille [4], le collectif (La)Horde[5] prend la direction du CCN Ballet national de Marseille le 2 septembre 2019. Fondé en 2013, (LA)HORDE réunit les artistes Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel. Ensemble, ils questionnent les codes de différentes disciplines artistiques, notamment dans les champs du spectacle vivant et de l’art contemporain. Le corps en mouvement est au centre de leur création, qui prend racine dans des problématiques contemporaines et se décline sur plusieurs espaces de narration - pièces chorégraphiques, performances, films, installations vidéo.

Fortement ancré dans la modernité, curieux et ouvert sur le monde, le BNM est également un haut lieu du patrimoine architectural marseillais, fourmillant d’activités, situé au cœur du parc Henri Fabre, entre le Prado et Saint-Giniez, non loin du Parc Borely.

ChorégraphieModifier

Créations chorégraphiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Pink Floyd Ballet Choreographer Roland Petit Dies », sur Ultimate Classic Rock (consulté le 18 mars 2018)
  2. Brice Ivanovic, « Le Ballet national de Marseille, un lieu d'expression artistique », LaProvence.com,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2018)
  3. Raphaël de Gubernatis, « Au Ballet de Marseille, intrigues et succession difficile », L'Obs,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2018)
  4. « Nomination-du-collectif-LA-HORDE-a-la-direction-du-Centre-choregraphique-national-Ballet-national-de-Marseille-CCN-BNM », sur culture.gouv.fr (consulté le 12 juin 2019).
  5. « (La)Horde, bande de performeurs », sur lemonde.fr (consulté le 1er juin 2018).
  6. « Room With A View », sur www.chatelet.com, 5 au 14 mars 2020 (consulté le 22 décembre 2019).

Voir aussiModifier

Article annexeModifier

Liens externesModifier