Ouvrir le menu principal
Vue en coupe d'une balle à pointe creuse, ici avec le calibre .22 Long Rifle.

Une balle à pointe creuse (en anglais hollow point bullet) est un type de balle expansive dont la forme permet de diminuer la pénétration à l'impact et d'endommager plus de tissus. Elle peut être utilisée pour diminuer les dommages collatéraux, ou pour transmettre le plus d'énergie cinétique, et donc causer plus de dégâts, à la cible.

MécanismeModifier

 
6,5 × 55 mm avant et après expansion.

ExpansionModifier

Quand une balle à pointe creuse touche une cible, la pression va pousser le matériau (généralement du plomb) vers l'extérieur de la balle, agrandissant ainsi le diamètre du projectile. On parle parfois de champignonnage de la balle, en référence à la forme de champignon prise par la balle. On obtient ainsi une augmentation de la surface d'impact, ce qui cause plus de dégâts.

LégalitéModifier

Les conventions de La Haye, en 1899 et 1907, ont interdit l'utilisation de balles expansives[1], en extension de la déclaration de Saint Pétersbourg de 1868 qui interdisait les projectiles de moins de 400 grammes.

Malgré l'interdiction dans le cadre militaire, les balles à tête creuse sont parmi les plus utilisées par la police ou les civils[2], principalement en raison des dommages collatéraux : une balle à pointe creuse arrêtera sa course dans la cible plus facilement qu'une balle dure, qui sera toujours dangereuse en sortie, et le risque de ricochet de la balle est également diminué.

En ce qui concerne la chasse, il est parfois interdit de chasser avec des balles qui ne sont pas expansives, comme au Royaume-Uni[3],[4] ou en France[5]. Certains stands de tir interdisent les balles blindées, en raison des dommages causés aux cibles en métal[6].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier