Balayeuse de voirie

La balayeuse de voirie ou nettoyeur de voirie est un véhicule destiné au nettoyage de l'espace public, principalement des voies de circulations, mais également des trottoirs, des parcs et des parkings. Elle est généralement munie de brosses rotatives, d'un dispositif d'arrosage et d'un aspirateur[1].

Balayeuse de voirie urbaine de type aspirateur.

Histoire

modifier
 
Balayeuse de voirie hippomobile conçue par l'ingénieur Joseph Whitworth en 1846.

La première balayeuse de voirie mécanique a été inventée par l'ingénieur britannique Joseph Whitworth dans les années 1840. La machine a été conçue avec l'objectif d'éliminer les déchets des rues de la ville de Manchester alors aux prises avec un problème d'insalubrité environnemental[2].

La balayeuse de Withworth est formée par une suite de rangées de balais assemblés symétriquement sur deux chaînes sans fin, tendues chacune par deux poulies sur lesquelles elles s'enroulent et qui poussent la boue en avant pour la porter dans un tombereau[3].

En 1865 les rues de Paris étaient balayées par la machine de Withworth perfectionnée par M. Jouneau, conducteur des ponts et chaussées de la Nièvre, qui, forte de deux essieux, séparait la caisse qui porte la boue de la balayeuse proprement dite en opérant la séparation des matières[3].

Balayeuses modernes

modifier
 
Balayeuse de voirie utilisant un système de balais et de convoyeurs.

Les deux brosses rotatives à l'avant captent la plupart des résidus (sable, terre, déchets, liquides) qui sont ensuite captés par un balai mécanique ou aspirés dans un conduit, puis stockés dans un conteneur à l'arrière de la machine.

Fabricants

modifier

Galerie d'images

modifier

Notes et références

modifier
  1. Office québécois de la langue française, « balayeuse », sur Le grand dictionnaire terminologique (consulté en )
  2. (en) « A Very Brief History of Manchester »
  3. a et b Louis Figuier, L'année scientifique et industrielle, Paris, Librairie de L. Hachette & Cie, , p. 92 Balayeuse mécanique
  4. « Bienvenue sur Acmar | Acmar », sur www.acmar.fr (consulté le )

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :