Ouvrir le menu principal

Baixadeiro

race de chevaux brésilienne

Baixadeiro
Région d’origine
Région Drapeau du Brésil Brésil
Caractéristiques
Morphologie Cheval de travail
Taille 1,28 m en moyenne
Poids Environ 249 kg
Robe Généralement bai
Tête Profil rectiligne

Le Baixadeiro (portugais : baixadeiro) est une race de chevaux originaire des Baixadas (les bas paysages) dans l'État du Maranhão, en région Nordeste du Brésil. Pour prévenir l'extinction dont il est menacé, l'Entreprise brésilienne de recherche agronomique (EMBRAPA - Empresa Brasileira de Pesquisa Agropecuária) et la faculté d'agronomie de l'université d'État du Maranhão (UEMA - Universidade Estadual do Maranhão) ont fondé un programme pour la préservation, réalisé à la ferme-école de l'UEMA à São Bento, MA. Le Baixadeiro est apte à la selle.

HistoireModifier

Ce cheval également connu sous le nom de baixo-Amazonia[1] est le résultat de croisements avec des races provenant de la péninsule Ibérique, probablement des Garrano et des Barbes[2]. Il a un long passé de cheval sauvage[3].

La race est sélectionnée depuis une centaine d'années, en priorité pour servir de moyen de transport[2]. Elle s'est développée dans la région des Baixadas du Maranhão, et s'est adaptée à l'écosystème du Nord de cet État, marqué par des périodes de sécheresse qui alternent avec des inondations.

Cette race est proche des chevaux Pantanal et Marajoara, qui vivent dans les mêmes zones inondées, et qui sont en mesure de se nourrir et de se déplacer avec les pieds dans l'eau. Cette race en voie de disparition a récemment été étudiée par l'Université d'État du Maranhão et une partie du programme d'Embrapa pour la préservation et l'amélioration génétique des animaux domestiques menacés d'extinction[4].

DescriptionModifier

La taille moyenne déterminée à partir de la masure de 418 animaux par Luiz Bruno Oliveira Chung, dans le cadre de son master en sciences animales, est de 1,285 m, ce qui classe la race comme poney[5]. Le poids moyen déterminé par la même étude est de 246,848 kg[5].

Le Larousse dos cavalos (2006)[4] et le guide Delachaux (2014)[1], qui copie des données anciennes de plusieurs pages de Wikipédia[6], indiquent une moyenne de 1,40 m. CAB International (2016) cite 1,42 m[3].

Le modèle est léger[3]. Le profil de tête est rectiligne[1].

Sa robe est généralement baie[4], mais on trouve aussi de l'alezan, du noir et du gris[3].

Une analyse a été menée en 2015 pour déterminer le nombre de chevaux contaminés par des maladies infectieuses : sur un échantillon de 415 chevaux, 81 étaient porteurs de l'anémie infectieuse équine, 2 de la morve, et 4 de la brucellose[7].

UtilisationsModifier

Le Baixadeiro sert depuis longtemps de monture pour les communautés locales et est largement utilisé en particulier pour le travail du bétail[3],[4] et les fêtes populaires[4]. Il est apte à la selle, mais pas à la traction[4]. Il peut porter une charge de 92 kg en se déplaçant au trot ou au galop[5].

Diffusion de l'élevageModifier

La base de données DAD-IS ne fournit aucune information d'effectifs[8].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Rousseau 2014, p. 506.
  2. a et b Chung 2016, p. 1.
  3. a b c d et e Porter et al. 2016, p. 441.
  4. a b c d e et f Larousse 2006.
  5. a b et c Chung 2016, p. abstract.
  6. Rousseau 2014, p. 536.
  7. (pt) Daniel Praseres Chaves, Danilo Rodrigues Barros Brito, Ana Clara Gomes Santos et Juliana Francisca Rocha Vaz, « Soroprevalência de mormo, anemia infecciosa equina e brucelose do cavalo baixadeiro », Revista Brasileira de Ciência Veterinária, vol. 22, no 1,‎ (ISSN 1984-7130, DOI 10.22409/rbcv.v22i1.746, lire en ligne, consulté le 15 mai 2018)
  8. DAD-IS.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • (pt) Larousse dos Cavalos, São Paulo, SP, Larousse Brasil, (ISBN 857635134X et 978-8576351344)
  • [Chung 2016] (pt-BR) Luiz Bruno Oliveira Chung, Caracterização morfológica, índices morfométricos e avaliação testicular do cavalo baixadeiro, UEMA - Universidad Estadual do Maranhão. Master en sciences animales, , 96 p. (lire en ligne)
  • [Porter et al. 2016] (en) Valerie Porter, Lawrence Alderson, Stephen J.G. Hall et Dan Phillip Sponenberg, Mason's World Encyclopedia of Livestock Breeds and Breeding, CAB International, , 6e éd., 1 107  p. (ISBN 1-84593-466-0, OCLC 948839453), « Baixadeiro horse », p. 441 
  • [Rousseau 2014] Élise Rousseau (ill. Yann Le Bris), Tous les chevaux du monde, Delachaux et Niestlé, , 544  p. (ISBN 2-603-01865-5), « Baixadeiro », p. 506