Ouvrir le menu principal
Bailliage de Nancy

?–1790

Informations générales
Statut Bailliage de Lorraine
Chef-lieu Nancy
Langue Lorrain roman et français standard
Histoire et événements
juin 1751 Modifications territoriales et administratives
juin 1772 Devient un bailliage présidial

Entités précédentes :

  • Seigneurie de Nancy

Entités suivantes :

Le bailliage de Nancy (?-1772), puis bailliage présidial de Nancy (1772-1790), est une ancienne entité administrative du duché puis de la province de Lorraine, qui avait pour chef-lieu Nancy.

AppellationModifier

Avant l'édit de juin 1751 ce bailliage est connu sous les noms de « Bailliage François »[1], « Bailliage de Nancy »[1], ou encore « Grand bailliage de Nancy » à cause de sa très grande étendue. À la suite d'un édit royal de Louis XV en juin 1772, il prend le nom de « bailliage présidial de Nancy ».

GéographieModifier

Traversé par la Meurthe, le district de cette juridiction avait, avant l'édit de 1751, une très grande étendue, soit donc lorsque le duché de Lorraine ne comportait que trois bailliages (Allemagne, Nancy et Vôge)[2].

En 1779 les limites de ce bailliage étaient resserrées entre la Seille et la Moselle (au-delà de laquelle s'étendait un peu sa dépendance). À son Est se trouvait le bailliage de Rosières-aux-Salines, les dépendances de la châtellenie de Vic et le Bailliage de Château-Salins. il faisait frontière à l'Ouest avec le Toulois et au sud avec le comté de Vaudémont[2].

HistoireModifier

Ce bailliage existait déjà en 1357[3], sa date de fondation exacte n'est cependant pas connue. Par un édit de juin 1751, son territoire est modifié sur le plan géographique et administratif : devenant, de par ce fait, moins grand qu'il ne l'était[2].

L'office de lieutenant général de police de Nancy avait été uni à celui de lieutenant général du bailliage, par les patentes de M. Thibault du 4 avril 1753. II en fut désuni par celles de M. Mengin du 18 mars 1754[2].

Le bailliage de Nancy devint présidial par un édit de juin 1772[2] formulé par Louis XV.

Le diocèse de Toul y était le plus répandu avant que celui de Nancy ne fut érigé, d'autre part quelques villages étaient rattachés au diocèse de Metz. Ce sont les coutumes générales de Lorraine qui régissaient ce bailliage, excepté Frolois, qui était sous celle de Saint-Mihiel[2].

Après plus de 400 ans d'existence, il est supprimé et remplacé par un district en 1790 à la suite de la Révolution française.

Les baillisModifier

Identité[3] Période
André de Bioncourt 1357
Jean de Bouxières 1386
Liébaut du Châtelet 1390-1395
Jean Wisse de Gerbéviller 1401-1404
Collignon de Ludres 1406-1411
Ferry de Parroy 1425-1435
Jacques d'Haraucourt 1456-1472
Gérard d'Haraucourt 1472
Jean Wisse de Gerbéviller 1472-1482
Jean de Germiny 1493
Errard ou Evrard d'Haraucourt 1509
Olry Wisse de Gerbéviller 1512
Gaspard d'Haussonville 1529
Gérard d'Haraucourt 1531
Pierre du Châtelet 1542
Guillaume de Savigny 1550
Adam de Pallant 1564
Antoine du Châtelet 1567
Renault de Gournay 1577
Charles de Gournay 1607
Paul d'Haraucourt 1623
Ferry de Ligniville 1630
Ferry d'Haraucourt 1635-1646
Gaston-Jean-Baptiste de Tornielle 1664
Georges de Lambertye 1698
Honoré-Henri-Anne-Arnould du Châtelet 1706
Anne-Joseph de Tornielle 1720
Christophe de Custine 1737
Administration par le Royaume de France
André-Hercule de Rosset 1756
Stanislas-Jean de Bouflers 1789

CompositionModifier

Le bailliage de Nancy comprenait :

  • En 1594 : Nancy (prévôté et châtellenie de), Chaligny (comté de) ; les terres : de l'Avant-Garde, du Châtelet, de Pierrefort, de Haye ; les prévôtés, recettes et châtellenies de : Rosières, Lunéville, Azerailles, Raon, Saint-Dié, Einville, Amance, Preny, Condé et Gondreville[4].
  • En 1710, les prévôtés de : Chaligny, Gondreville, l'Avant-Garde (ou de Pompey), Condé, Preny, Einville, Rosières, St.-Nicolas, Nancy, Marsal, Château-Salins et Amance[4].

En 1751Modifier

Il comprenait[4] :

En 1779Modifier

La composition de 1779 est quasiment identique à celle de 1751[2],[4].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Dictionnaire universel de la France : ancienne et moderne, et de la Nouvelle France, tome troisième, Paris, 1726
  2. a b c d e f et g Nicolas Durival, Description de la Lorraine et du Barrois, tome second, Nancy, 1779
  3. a et b Mémoires de la société d'archéologie Lorraine, seconde série, vol. XI, Nancy, A. Lepage, 1869
  4. a b c et d Henri Lepage, Le département de la meurthe : statistique historique et administrative, première partie, 1843

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • J. Garnich, Coustumes generales du Duché de Lorraine : es bailliages, de Nancy, Vosges et Allemagne, Nancy, 1614 (lire en ligne) ; nouvelle édition augmentée, 1770 (disponible sur Gallica)

Articles connexesModifier