Bahlul Ibn Marzuq

Bahlul Ibn Marzuq
Biographie
Décès
Activité
Autres informations
Religion

Bahlul Ibn Marzuq (en arabe : بهلول بن مرزوق (Bahloul Ben Marzouk)), surnommé « Abu al-Hadjdjadj »[1], est un chef muwallad qui se révolta contre l'émir Al-Hakam Ier.

BiographieModifier

D'origine basque, il est le fils de Marzuq Ibn Uskara, un seigneur de la région de Huesca.

En l'an 181 de l'Hégire (797–798), il se soulève dans la Marche Extrême d'al-Andalus (al-Thaghr al-Aqsa), c'est-à-dire la vallée de l'Èbre, et s'empare de Saragosse. Il parvient à étendre son pouvoir à l'Aragon actuel, et prend la tête d'une révolte destinée à mettre un terme au pouvoir tyrannique des Banu Salama (en) de Huesca[2]. Pour affirmer sa position, il entre en contact avec les Francs[3],[4]. En 183 AH (799–800), il chasse les Banu Salama de Huesca et s'empare de la ville. L'année suivante, les Banu Salama reprennent le contrôle de Huesca avant d'en être de nouveau chassés.

En 185 AH (801–802), l'émir Al-Hakam Ier envoie une armée pour le soumettre : Bahlul Ibn Marzuq est chassé de Huesca par Amrus Ibn Yussuf.

Il part se réfugier dans une grotte située aux limites septentrionales de la Barbitaniya (es) nommée al-Ghar, où il périt assassiné par l'un de ses compagnons, Khalaf Ibn Rashid.

Notes et référencesModifier

  1. Serge Brunet, Claudine Pailhès, Philippe de Robert, Tolérance et solidarités dans les pays pyrénéens : actes du colloque tenu à Foix les 18-19-20 septembre 1998, Archives départementales de l'Ariège, 2000, p. 103. (ISBN 2860090045)
  2. Carlos Laliena Corbera & Philippe Sénac, Musulmans et chrétiens dans le haut Moyen Âge : aux origines de la Reconquête Aragonaise, Minerve, 1991, p. 24. (ISBN 2869310560)
  3. Philippe Sénac, Le monde carolingien et l'islam : contribution à l'étude des relations diplomatiques pendant le haut Moyen Âge, VIIIe – Xe siècles, L'Harmattan, 2006, p. 27. (ISBN 2296005713)
  4. Peut-être avec Guillaume de Gellone, comte de Toulouse, marquis de Septimanie et duc d'Aquitaine.

Sources primairesModifier

Sources secondairesModifier

  • Philippe Sénac, Charlemagne et Mahomet. En Espagne (VIIIe – IXe siècles), Chapitre V (« Des Pyrénées à Barcelone »), Éditions Gallimard, 2015. (ISBN 2072576539)

Liens externesModifier