Ouvrir le menu principal

Bagage

objet fermé servant à contenir les effets emportés en voyage
Bagages
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Baguage.

Un bagage est un sac, une valise, un conteneur, une caisse qui contient les affaires du voyageur pendant son transit.

Le voyageur moderne peut s'attendre à ce que ses bagages contiennent des vêtements, des affaires de toilette, des petits objets, certains utiles au voyage et au retour de celui-ci, des souvenirs. Pour certains, le bagage est représentatif de la richesse de son porteur.

Sommaire

AperçuModifier

Le bagage a beaucoup changé à travers le temps. Historiquement, les types de bagages les plus communs étaient les coffres ou les malles, fait de bois ou d'autre matériau lourd (métal tel que le bronze). Les navires des Phéniciens contenaient des coffres de voyage en bois de cèdre, bien qu'ils aient tous disparu. Les Grecs faisaient leurs coffres avec des rondins de bois évidés. L'essentiel des articles de voyage tout au long de la civilisation romaine et jusqu'à l'époque du haut Moyen Âge, consiste dans de gros bagages (essentiellement des coffres)[1].

Au Moyen Âge, le coffre était le meuble de transport et de rangement par excellence. Le bahut désignait un coffre transportable, en bois ou en osier, à couvercle bombé (ce qui le distingue de la huche au couvercle plat), qu'on assujettissait à une malle pendant les voyages[2].
En France, le coffre de bois était couramment entoilé et peint ou revêtu de cuir travaillé, ou en cuir analogue aux grosses malles et parfois amorti en dos d'âne, surtout à partir du XVe siècle[3]. La corporation des coffretiers-malletiers fut créée par lettres patentes de Louis XIV confirmant leurs statuts des de novembre 1595[4].

BagagistesModifier

Ces contenants étaient transportés par des bagagistes. À partir de la Seconde Guerre mondiale, des valises plus petites et légères ainsi que des sacs pouvant être portés par des personnes lambda étaient devenus monnaie courante.

Avec de plus en plus de passagers voyageant par la voie des airs, les bagagistes ont vu une augmentation de passagers utilisant des bagages conformes aux caractéristiques de la norme ATA 300[réf. nécessaire].

Types de bagagesModifier

  • Malle - Une caisse en bois, généralement plus large que les autres types de bagages. Les malles peuvent être de plus petites taille si elles ont pour but de ranger ses chaussures par exemple. De nos jours, les malles sont principalement utilisées pour le rangement que pour le voyage. Les fabricants les plus connus sont Louis Vuitton, Goyard, Moynat, Haskell Brothers, M. M. Secor, Leatheroid, Zecsi, Clinton, Hartmann, Oshkosh, Molloy, Truesdale, et Taylor.
  • Valise - Un terme général qui peut référer aux valises avec ou sans roulettes, comme aux valises larges ou plus petites.
  • Sac à vêtements - Un style de bagage qui se replie sur lui-même pour permettre aux habits longs, comme les robes ou les costumes d'être rangés sans être froissés. Les housses de vêtements peuvent être avec ou sans roulettes, et sont généralement le type de bagages le plus large.
  • Sac à main - Un petit sac, habituellement porté à l'épaule.
  • Sac de marin - Un sac en forme de tonneau, est un sac pour les voyageurs décontractés, avec très peu d'organisation dedans.

Caractéristiques des bagagesModifier

  • Verrous - Les verrous peuvent avoir plusieurs utilités, ils peuvent servir à dissuader une personne de voler des objets dans la valise. Depuis 2003, la plupart des verrous intégré dans les bagages utilise les systèmes de verrouillage standard TSA, développé par Travel Sentry pour permettre l'ouverture par les États-Unis, par la Transportation Security Administration.
  • Bagages extensibles - Valises qui peuvent être dézippées pour offrir plus d'espace.
Roues

Les valises roulantes ont été inventées en 1970, quand Bernard D. Sadow a présenté une demande de brevet acceptée en 1972 comme le 3 653 474e brevet des États-Unis, pour "Bagage roulant". Elles ont été dépassées par les valises cabines, inventées en 1987, et qui possèdent 2 roues et sont tirées par une poignée située sur le haut du bagage.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. « Histoire du bagage », dans Errants, nomades, voyageurs, Centre de Création Industrielle, , p. 44
  2. Alain Rey, Dictionnaire historique de la langue française, Le Robert, , p. 295
  3. Jacques Thirion, Daniel Alcouffe, Le mobilier du Moyen Âge et de la Renaissance en France, Éditions Faton, , p. 32
  4. René de Lespinasse, Les métiers et corporations de la ville de Paris, Imprimerie nationale, , p. 494.