Backroom

arrière-salle sombre, dans certains bars gays, dédiée au sexe

Une backroom, ou en français arrière-salle, appelée aussi darkroom[réf. nécessaire], est une salle où, dans certains bars libertins, les consommateurs peuvent se rencontrer dans la pénombre ou l'obscurité pour des relations sexuelles, sans pour autant se déshabiller. La plupart des saunas gay sont également équipés d'une backroom. Cette salle peut être aménagée en labyrinthes et petits compartiments agrémentés parfois d'un glory hole.

Les rapports étant parfois non protégés (barebacking), l'arrivée du SIDA aux États-Unis eut pour conséquence la fermeture de beaucoup de backrooms dans ce pays[réf. nécessaire].

Références artistiquesModifier

En 1972, la célèbre chanson Walk on the wild side de Lou Reed raconte l'histoire de l'actrice trans Candy Darling avec le passage suivant : "In the backroom she was everybody's darling" ("Dans la backroom, elle était la chérie de tout le monde").

Le chanteur nord-irlandais Van Morrison a consacré une chanson à une backroom, plusieurs fois rééditée avant de sortir officiellement sur la compilation Bang Masters, parue en 1991.